L'obésité programmée dès la naissance ?

Sommaire

Grandir moins vite, c'est mieux !

Plusieurs hypothèses étayent l'impact positif de l'allaitement sur le développement de l'obésité.

  • Les enfants nourris au sein mangent de moins grandes quantités (de calories, de protéines ) ce qui pourrait probablement avoir une influence plus tard sur la régulation de l'appétit et du poids corporel.
  • Ils grandissent également de ce fait plus lentement, ce qui semble plus favorable, contrairement à une idée fort répandue.

Un stockage moins efficace des graisses

Troisièmement, les enfants nourris au sein ont des taux sanguins d'insuline plus bas. Or, cette hormone est une hormone de stockage, c'est-à-dire qu'elle fait rentrer les sucres et les graisses dans les cellules. Une insuline en trop grandes quantités fait pénétrer plus de graisses dans les tissus gras. Enfin, il semble que les enfants allaités auraient des adipocytes (les cellules de graisse du tissu gras), de meilleure qualité. En clair, ils seraient moins nombreux et se gonfleraient moins facilement

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Owen CG et al Pediatrics 2005 ; 115 :1367-77.