Obésité : la discrimination professionnelle s'accentue

© Istock

Et oui, en France aussi, l'obésité est un facteur de discrimination dans le milieu professionnel. De plus, les personnes souffrant de leurs kilos en trop sont montrées du doigt, marginalisées et mises au ban de la société. Ce versant négatif de notre société moderne, qui prime la beauté et davantage encore la minceur, vient d'être tristement démontré par une simple enquête sociologique.

PUB

Constatée outre-Atlantique il y a plusieurs dizaines d'années, la discrimination professionnelle liée à l'obésité gagne malheureusement la France. Ce phénomène est démontré dans une enquête lancée an mars 2004 dans cinq grands services de nutrition à Paris, Lille, Lyon, Toulouse et Nancy. A ce jour, un total de 400 questionnaires a été recueillis auprès de personnes obèses, représentatives des 4,7 millions d'adultes concernés, soit 11,2% de la population de plus de 18 ans.

Après l'école, la discrimination se poursuit de façon choquante dans le milieu du travail. Cet état de fait est particulièrement démontré au moment de l'embauche. L'apparence physique des personnes obèses occulte leurs compétences, quand celles-ci ne sont pas niées ! Le recruteur, inconsciemment, perçoit les personnes obèses comme sans volonté (leur laisser-aller physique l'atteste !) et sans dynamisme, deux attitudes incompatibles avec les objectifs compétitifs d'une entrepriseDe telles attitudes s'apparentent à du racisme, voire bien pire, car ceux qui les adoptent ne sont même pas confrontés à l'illégalité.

PUB
PUB

Si l'obstacle de l'embauche est passé, l'impact négatif des kilos se poursuit. Les sujets obèses ont un accès plus difficile à l'enseignement supérieur, un niveau de revenu plus faible et une promotion plus lente. Les femmes sont plus particulièrement touchées. Les résultats de cette enquête montrent également que les adultes qui étaient obèses jeunes ont une meilleure réussite professionnelle, ce qui suggère que l'obésité n'était pas un facteur aussi discriminant dans les années 1980 qu'aujourd'hui

La grande majorité des emplois occupés par les sujets obèses ne reposent pas sur l'apparence. C'est ainsi qu'ils sont davantage présents dans les secteurs de la santé et de l'action sociale (aide-soignants, éducateurs, administration). Deux mécanismes se superposent très certainement : l'embauche dans des domaines misant sur l'apparence se ferme aux obèses, tandis que ces derniers évitent pertinemment de postuler pour de tels emplois qui leur seraient de toute façon refusé.

Heureusement, nous sommes tous égaux… !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 12 Juillet 2004 : 02h00
Source : Le Quotidien du Médecin, 18 juin 2004 ; Analyse sociologique conduite par le Pr Arnaud Basdevant, nutritionniste à l'Hôtel-Dieu de Paris et Jean-Pierre Poulain, sociologue à l'Université de Toulouse.