Un nouveau traitement remboursé contre la malvoyance liée à l'âge

L'Assurance Maladie rembourse dorénavant à 100% la Vertéporfine (Visudyne®), un nouveau traitement de certaines formes de malvoyance liée à l'âge pouvant conduire à une perte de la vision. Cette décision est d'autant plus importante qu'il s'agit du seul médicament connu contre ces maladies irréversibles. De plus, son prix est particulièrement élevé.
PUB

La Vertéporfine est le seul traitement connu à ce jour pour contrer la dégénérescence malculaire liée à l'âge (DMLA), une affection grave et irréversible pouvant mener à la perte de la vision. Fort coûteux, plus de 9.000 francs le flacon, il sera désormais remboursé à 100% par l'Assurance Maladie.

La DMLA est la première cause de cécité chez les personnes de plus de 50 ans. Près de 1.300.000 Français souffrent de malvoyance en raison de cette affection et en Europe 30% des personnes de plus de 70 ans en sont atteintes. De plus, en raison de l'augmentation de l'espérance de vie, on estime que la fréquence de cette maladie devrait tripler dans les 25 prochaines années.

PUB
PUB

Trois séances de traitement sans douleur

Une fois la Vertéporfine administrée par perfusion, l'ophtalmologue réalise une photo-illumination par laser sur la zone de vision centrale atteinte (la macula) provoquant la destruction sélective des vaisseaux sanguins anormaux. Sans douleur, trois séances suffisent habituellement. Cependant, seules certaines formes de la maladie sont accessibles à ce traitement.Réservée aux spécialistes en ophtalmologie, cette spécialité pharmaceutique est soumise à la procédure du médicament d'exception pour des raisons de bon usage. Sa prescription s'effectue donc sur une ordonnance spéciale et l'ophtalmologue s'engage à respecter les indications thérapeutiques remboursables. La Vertéporfine est ainsi disponible en pharmacie avec un conditionnement et une vignette correspondant à un remboursement à 100%, et ce depuis mars 2001.

Publié le 13 Août 2001
Auteur(s) : Dr Philippe Presles