Moustique : choisir le bon répulsif

Il est désagréable de se faire piquer par un moustique. D'autant plus que dans certains pays, ils peuvent transmettre des maladies redoutables, comme le paludisme, le chikungunya, la dengue ou la fièvre jaune. Le choix d'un produit anti-moustique est donc particulièrement important.

Le guide anti-moustique

Les répulsifs également appelés répellents ou insectifuges ou « anti-moustiques », ne tuent pas les moustiques, mais les éloignent en altérant leur conduite de repérage.

Aucun n'est efficace à 100%. Et comme une piqûre de moustique sur 5 se fait à travers les vêtements, il faut penser à les imprégner de répulsif, eux aussi. Rappelons que si se faire piquer est désagréable et provoque des démangeaisons, les piqûres de moustiques transmettent de nombreuses maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, le paludisme. Concernant cette dernière maladie, il existe des traitements préventifs, mais la prévention passe aussi par la protection contre les piqûres de moustiques.

Prévention des piqûres de moustiques

Avant de parler de produits anti-moustiques, rappelons les deux autres mesures préventives :

1) Concernant le paludisme, évitez de vous promener après le coucher du soleil. Les moustiques qui transmettent le paludisme piquent préférentiellement la nuit, à l'inverse des moustiques véhiculant la dengue, la fièvre jaune ou le chikungunya.

2) Portez des vêtements couvrant tout le corps, y compris les bras, poignets, jambes et chevilles.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Recommandations officielles, janvier 2006 ; " Le guide Santé voyage ", Daniel Camus et Emmanuel Dutoit, Éditions Pasteur.