Mise en garde sur des colorations permanentes dangereuses

Publié le 28 Décembre 2018 par Mathilde Polivka, journaliste santé
Le magazine 60 millions de consommateurs met en garde contre des colorations permanentes. Dans l’édition de janvier 2019, 16 teintures capillaires ont été testées, et seulement 6 d’entre-elles pourraient être utilisées sans danger. Zoom sur la présence d’allergènes, de substances cancérogènes et de perturbateurs endocriniens. 
PUB
© Istock

Avant de se décider à faire une teinture capillaire, mieux vaut bien regarder ce que contient le produit et être au courant des contre-indications. Estelle, 19 ans, a publié une photo d’elle en novembre 2018 sur Facebook après avoir frôlé la mort à la suite de l’utilisation d’une telle teinture : le visage de l’étudiante a été complètement défiguré à cause d’une importante réaction allergique à la PPD (paraphénylènediamine), substance contenue dans une coloration de cheveux d’une marque célèbre.

Six teintures sur 16 sont sans danger

Dans son magazine de janvier 201960 millions de consommateurs compare huit teintures en châtain et huit teintures blondes. Les 16 testées sont des teintures permanentes. Le magazine fait un classement de ces 16 teintures en observant :

PUB
  • Leur performance : résistance au shampoing 
  • Leur qualité cosmétique : qualité de la couleur
  • Leur composition : présence d’allergène et autres produits toxiques

Après étude, 60 millions de consommateurs conclut qu’aucune des huit teintures en châtain peuvent être recommandées, et seulement une teinture blonde parvient à "allier une couleur couvrante et résistante aux shampoings, et une composition qui écarte les allergènes et autres ingrédients préoccupants". Seulement six peuvent être utilisées sans danger selon le magazine.

PUB

Perturbateurs endocriniens et substances cancérogènes

Le magazine 60 millions de consommateurs retient trois substances particulièrement dangereuses dont les noms sont à retenir :

  • Le PPD (paraphénylènediamine) : utilisée pour obtenir des couleurs foncées, ce colorant est très allergène. Il est d’ailleurs interdit en France dans les produits de maquillage mais certaines colorations en contiennent, comme la teinture châtain "100 % ultra brun" de Garnier et la teinture de "Couleur permanente" de Franck Provost Paris. Le PPD était considérée depuis 2012 comme une "préoccupation considérable pour la sécurité du consommateur" par le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs.
  • Le résorcinol : considéré comme un perturbateur endocrinien selon l’Agence de protection de l’environnement danoise. 
  • La p-aminophénol : une molécule "suspectée de causer des défauts génétiques" par l’Agence de l’Union européenne chargée de l’enregistrement des substances chimiques (ECHA).

Rappel : un produit peut être naturel mais allergisant

60 millions de consommateur met également en garde contre plusieurs teintures végétales : il ne faut pas oublier qu’un produit naturel ne l’empêche pas d’être allergisant, même si la composition 100% végétale écarte "les colorants chimiques et autres substances à risque." Par exemple, la coloration végétale de la marque Aroma Zone contient de l’indigoferatinctoria, un colorant qui peut être allergisant. 

Parmi les six teintures qui ont eu un avis positif de 60 millions de consommateurs, il y en a :

4 végétales :

  • Aroma-Zone (certifiée bio)
  • Martine Mahé
  •  Garnier (gamme COlor Herbalia)
  • Korres 

2 autres validées et non végétales :

  •  Le soin colorant de Terre de couleur 
  • La crème nuancée Age Perfect by Excellence de l’Oréal Paris

 

Source : 60 millions de consommateurs, Teintures, soyez vigilants !, janvier 2019, numéro 544.
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Coloration des cheveux : sont-elles nocives pour la santé ?

Cheveux : les colorations "naturelles" ne sont pas dénuées de risque pour la santé

Tatouage et réaction allergique : brûlants souvenirs de vacances

Coloration des cheveux : de plus en plus d'allergies à la paraphénylènediamine

Coloration des cheveux : des teintures capillaires toujours toxiques…

Tatouage au henné : évitez le noir !

Plus d'articles