Messieurs les migraineux, l'AVC vous guette

Depuis longtemps déjà, l'existence d'un lien entre les migraines et le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) est soupçonnée. Selon cette nouvelle étude, les hommes souffrant de céphalées chroniques ont un risque accru d'AVC 4 fois supérieur. Les femmes quant à elles semblent épargnées.
PUB

Cette analyse, d'une durée maximale de 23 années, a inclus 35.000 hommes et femmes finlandais, âgés initialement de 25 à 54 ans. Les sujets ont rapporté la fréquence de leurs céphalées, tandis que parallèlement pression sanguine, diabète, taille, poids, taux de cholestérol et tabagisme étaient régulièrement évalués.Au final, 17% des femmes, contre 9% seulement des hommes ont déclaré des migraines. 2.167 AVC ont été enregistrés. Aucune relation entre céphalées et AVC n'a été mise en évidence chez les femmes. En revanche, les hommes présentant des céphalées chroniques avaient un risque d'AVC 4 fois supérieur à un an, 1,9 fois plus élevé à 5 ans et 1,2 fois plus important à 23 ans.

PUB
PUB

Quelle explication pour cette différence entre les sexes ?

Les auteurs supposent une plus grande hétérogénéité des causes migraineuses chez les femmes, mais n'ayant rien à voir avec le processus menant à l'AVC.

Pourquoi le risque d'AVC diminue-t-il au cours du temps ?

L'augmentation du risque d'AVC étant très marquée après une courte période de suivi, il se pourrait que les céphalées chroniques représentent un marqueur du processus sous-jacent responsable de l'AVC.

En conclusion, les céphalées chroniques représentent un facteur prédictif des AVC chez les hommes, indépendamment des facteurs de risques.

Publié le 08 Juillet 2003
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Jousilahti P.
Voir + de sources
et coll., Headache and the risk of stroke. A prospective observational cohort study among 35.056 finnish men and women. Arch. Intern. Med., 163: 1058-1062, 2003.