Mes seins sont trop gros...

© Istock

Il existe autant de formes et de tailles de seins que de femmes !

Et c’est bien leur variété qui fait leur charme...

Néanmoins, si les poitrines généreuses ont aujourd’hui la cote, avoir une poitrine très opulente peut aussi poser certaines difficultés d’ordre physique ou psychologique.

Publicité

Cachez ce sein que je ne saurais voir...

Le sein est un organe à part : attribut maternel et sexuel, il joue un rôle important dans la vie des femmes.

La glande mammaire est constituée d’une vingtaine de lobes glandulaires noyés dans du tissu graisseux : ce sont ces lobes qui permettront la production de lait après l’accouchement.

Quant au tissu graisseux, il est abondant chez certaines femmes... et quasi inexistant chez d’autres. En effet, les graisses ne se répartissent pas aux mêmes endroits chez toutes les femmes. Ainsi, une femme peut juger ses seins « trop gros » par rapport à sa morphologie générale, même s’il n’existe pas de critère objectif de taille pour définir l'hypertrophie mammaire.

Publicité
Publicité

Quant aux causes, elles sont en grande partie d’ordre génétique. Aujourd’hui, on pense que l'alimentation joue également un rôle important dans le développement excessif de la poitrine, notamment en raison de la présence d'hormones dans les viandes...

Des seins trop gros : une gêne physique et/ou psychologique

Pour évaluer l’opportunité d’une réduction mammaire, il convient donc de déterminer la gêne dans la vie de tous les jours.

Cette gêne peut être fonctionnelle :

  • douleurs au niveau du dos, des épaules,
  • marques des brides du soutien-gorge,
  • macération de la peau au niveau du sillon sous-mammaire...
  • mais aussi gêne lors de la pratique sportive ou au travail.

La gêne peut également être d’ordrepsychologique : certaines femmes se sentent en effet « lourdement observées » dans la rue, au travail.... quand il ne s’agit pas de remarques déplacées !

Du reste, les femmes peuvent se montrer insatisfaites de l’aspect de leurpoitrine, des seins très généreux ayant tendance à s’affaisser (ptose mammaire).

La garde-robe peut également poser problème, sans parler de l’épineux problème consistant à trouver de la lingerie adaptée...

Publié par Julie Luong, journaliste santé le Lundi 24 Septembre 2012 : 00h00
Mis à jour le Vendredi 22 Janvier 2016 : 17h26
Source : Dr Christophe Denoël, spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.