Le ménage, c'est bon pour la santé
Sommaire

Une habitude qui peut devenir un plaisir

Le ménage est souvent associé à une corvée nécessaire pour que son quotidien ne ressemble pas en permanence à un champ de bataille. Les tâches ménagères deviennent un automatisme où le corps a pris le pli et s'exécute sans broncher. La contrainte peut pourtant s'accompagner d'une sensation agréable. Celle, par exemple, de voir le bout du tunnel du ménage après deux heures de repassage et de contempler avec satisfaction la pile de linge soigneusement plié. Comme le dit le sociologue Jean-Claude Kaufmann : 'Plus une activité a demandé d'effort, plus elle procure de la satisfaction une fois terminée.' Nettoyer son espace donne la sensation d'avancer comme une bonne chose de faite qui laisse l'esprit libre de passer à autre chose.

Le désordre déprime

Quand un coup de blues frappe à votre porte, vous n'avez pas vraiment envie de passer un coup de balai. Le désordre reste à sa place et votre petite déprime passagère entretient la couche de poussière. La réciproque est également vraie. La vision d'un envahissement de fatras qui s'accumule dans chaque pièce, de vaisselle en retard et de propreté qui laisse à désirer, plongent facilement dans un état de spleen voire d'agacement exacerbé. La propreté fait partie d'un apprentissage expérimenté dès le plus jeune âge. Le ménage a donc un sens, malgré la répétition des gestes, qui est le retour à un ordre nécessaire.

Découvrez tous nos offres pour vous détendre, vous ressourcer, lutter contre le stress et assurer votre bien-être !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Coté santé, novembre 2008.