Les médicaments génériques sont-ils vraiment équivalents ?

Publié le 10 Mai 2013 | Mis à jour le 05 Août 2013
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© getty

Maintenant que les génériques sont quasiment devenus obligatoires, nous sommes en droit de nous dire qu’ils sont identiques aux médicaments qu’ils remplacent. N’est-ce pas ce que sous-entendent les pharmaciens qui les substituent quasi systématiquement sur notre ordonnance ? Mais est-ce bien vrai ?

PUB

Les génériques sont-ils vraiment équivalents ?

La réponse à cette question est simple : ils ne sont pas équivalents aux médicaments qu’ils remplacent, ou princeps, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas strictement identiques.

Pas équivalents mais similaires

PUB
PUB
  • Ils disposent du même principe actif à une dose variant de plus ou moins 20 %.
  • Ils sont composés d’excipients pouvant être différents.
  • Ils sont sous une forme différente, un comprimé pouvant être remplacé par une gélule.
  • Ils ont un nom différent pouvant porter à confusion.

De plus, ils sont théoriquement similaires, car aucune étude de bioéquivalence n’est vraiment demandée. On ne sait donc pas si le générique a strictement le même effet que le médicament qu’il remplace.

Génériques et allergies : les doutes sont réels et souvent fondés

Le doute le plus couramment décrit est celui de personnes allergiques à un générique alors qu’elles supportent très bien le médicament princeps. C’est qu’elles sont allergiques à un excipient contenu uniquement dans le générique. Si c’est votre cas, signalez cette allergie à votre médecin et à votre pharmacien pour que ce dernier ne vous donne qu’un générique sans l’excipient possiblement en cause… Cela ne sera pas simple pour lui car les génériques ont souvent des excipients différents d’une marque à l’autre.

Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés