Médicaments : les femmes et les hommes ne sont pas égaux !

© Fotolia

On savait déjà que les femmes étaient plus vulnérables aux méfaits de l’alcool que les hommes. Il pourrait en être de même pour les médicaments. 

Le manque d’études pharmacologiques tenant compte du sexe des patients, pourrait biaiser les résultats des études pharmacologiques …

Publicité

Les femmes ne sont pas des hommes comme des autres !

Parce que la majorité des études médicales sont réalisées sur des animaux mâles ou chez des hommes, certains scientifiques commencent à se poser de sérieuses questions quant à leur extrapolation chez la femme. Et il y a de quoi ! En effet, les femmes n’ont pas la même anatomie ni le même métabolisme que les hommes. Elles ont aussi un système immunitaire plus réactif (une demi dose de vaccin leur suffirait à être protégées) et mettraient plus de temps à éliminer certains médicaments (comme des somnifères) qui du coup, agiraient plus longtemps chez elles.

Publicité
Publicité

Conséquence : il y aurait jusqu’à deux fois plus de femmes sujettes aux effets indésirables des médicaments, que les hommes.

Comme il est impossible de généraliser – tout dépend des traitements – il serait finalement très difficile pour les médecins d’adapter la posologie d’un médicament à une femme : seules des études tenant en compte le sexe des patients pourrait permettre d’en savoir plus …

Plus de vigilance

En attendant que les laboratoires pharmaceutiques tiennent compte du sexe du patient dans leurs études, ce qui prendra sans doute encore des années, les femmes ont tout simplement intérêt à se montrer plus vigilantes et à ne pas hésiter à faire part d’éventuels effets secondaires à leur médecin. S’il le juge nécessaire, ce dernier peut réduire la posologie ou espacer les doses ou carrément changer de médicament.

Ce n’est pas la première fois que les médecins devraient ainsi adapter les traitements : en effet, en pédiatrie par exemple, le problème est similaire et connu depuis longtemps …

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mardi 22 Juillet 2014 : 09h46
Mis à jour le Mardi 22 Juillet 2014 : 09h58
Source : «Science et vie», 21 juillet 2014.
PUB
PUB