Masturbation : vrai/faux sur 10 idées reçues

La masturbation, tout le monde sait aujourd'hui que ça ne rend pas sourd ! Mais à quoi est-ce que ça peut bien servir, ou en quoi est-ce que ça peut nuire ? Car oui, c'est utile, même si ce n'est jamais indispensable !
Sommaire

1. La masturbation aide à mieux connaître ses propres fantasmes.

  • Vrai.

 

Car on ne peut pratiquer la masturbation sans faire appel à ses fantasmes. De ce fait, cette pratique permet de mieux connaître ses propres chemins d'excitation sexuelle et de savoir les activer à volonté. Cela peut être utile dans la sexualité de couple lorsque l'excitation d'un des deux partenaires ne monte pas. Il suffit qu'il (ou elle) pense à ses fantasmes pour donner de l'énergie à la relation sexuelle.

 

2. La masturbation, pour l'homme, peut contribuer à rendre l'éjaculation précoce.

  • Vrai.

 

Quand un homme la pratique à la sauvette, le plus rapidement possible. Il entraîne son corps à fonctionner rapidement. Il crée des circuits qui par la suite, favoriseront l'éjaculation précoce.

 

3. La masturbation, chez l'homme, peut contribuer à mieux contrôler l'éjaculation.

  • Vrai.

Quand un homme prend tout son temps lors de la pratique de la masturbation, il s'entraîne à connaître ses modalités d'excitation, et faisant monter ou descendre son excitation pour faire durer le plaisir, il peut s'entraîner à mieux contrôler son éjaculation. Cela peut se révéler très utile par la suite dans les relations sexuelles de couple.

 

4. A l'adolescence, les femmes se masturbent plus que les hommes.

  • Faux.

 

Les jeunes filles pratiquent environ deux fois moins la masturbation que les garçons. C'est ce qui ressort de toutes les études sur le sujet.

 

5. Les femmes peuvent découvrir l’orgasme plus tôt dans la vie que les hommes.

  • Faux.

 

Le corps d'une petite fille est capable, par la pratique de l'autoérotisme, de déclencher un orgasme. Pour les garçons, c'est la même chose, un orgasme est possible dès l'enfance, même s'il faut attendre la puberté pour que l'éjaculation survienne.

 

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :