Masturbation : 11 bénéfices à se faire du bien en solo

Le ministère de la Santé de l’État du Queensland (Australie) a lancé une campagne pour normaliser la masturbation. Et il n’y a, en effet, aucune raison de culpabiliser à se faire du bien seul. Il a été prouvé scientifiquement que les plaisirs solitaires sont bons pour la santé. On vous dit tout.
Masturbation : 11 benefices a se faire du bien en solo

Le ministère de la Santé de l’État du Queensland (Australie) veut mettre fin aux tabous entourant la masturbation. Dans son message publié le 3 novembre sur son compte Facebook, l’instance gouvernementale australienne a lancé une campagne pour favoriser "la normalisation de messages sexuellement positifs sur la masturbation et d’améliorer la santé et l’éducation sexuelle en général". En effet, les plaisirs solitaires ne permettent pas uniquement de grimper au 7ᵉ ciel pendant quelques secondes, ils ont un effet bénéfique sur le corps. On vous les détaille dans ce diaporama.

La masturbation se généralise… mais reste taboue

L’Observatoire européen de la sexualité féminine, réalisé par Ifop et The Poken Company et publié en septembre 2021, révélait que de plus en plus de femmes se masturbaient.

80% des 5025 femmes vivant en Espagne, Italie, France, Allemagne, ou au Royaume-Uni interrogés ont confié s’être caressées au moins une fois dans leur vie, soit une hausse de 3 points en 5 ans. 6 sur 10 l’ont même fait durant les 3 derniers mois.

Si la gent féminine hésite de moins en moins à se faire du bien, seule, la pratique à moins d’adeptes que chez les hommes. 78% des Françaises se masturbent contre plus de 9 sur 10 des Français. L’autoérotisme féminin est également plus occasionnel : 20% des femmes se caressent au moins une fois par semaine, contre 50% des hommes. De plus, si cette pratique intime se développe, elle garde une image très sulfureuse. C’est ce dernier point que le ministère de la Santé australien veut combattre avec sa campagne, baptisée "Give yourself a hand" ("donnez-vous un coup de main en français).

Plaisirs solitaires, une part intégrante de la sexualité

"Peu importe votre statut relationnel, âge, genre, orientation sexuelle, c’est une façon saine et bénéfique pour votre santé de découvrir votre corps", précise l’opération du ministère de la Santé australien. "La masturbation n’est pas seulement un moyen lambda de se faire plaisir. Elle a réellement un impact sur notre corps, qu’il soit physiologique ou psychologique", poursuit-il.

L’instance gouvernementale rappelle que les plaisirs solitaires sont un pan naturel de la vie sexuelle, et qu’ils ne sont pas réservés aux hommes. "Il est important pour nous tous de travailler à normaliser les messages sexuels positifs sur la masturbation afin de réduire les sentiments de honte et de peur associés, et d'améliorer la santé sexuelle et l’instruction", explique le ministère.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.health.qld.gov.au/news-events/news/give-yourself-a-hand-the-health-benefits-of-masturbation