Maladies des reins : comment vos urines les révèlent

© Istock
Les maladies des reins sont en grande partie décelées à partir d’analyses d’urines. Mais il est également possible de détecter un problème rénal en apercevant soi-même une anomalie telle que du sang dans les urines ou encore une couleur d’urine orange de façon inhabituelle ; mais attention cela peut être simplement lié à la digestion.
Publicité

Suspecter une maladie des reins en fonction de la coloration de l’urine

En temps normal, l’urine doit être de couleur claire. Cela témoigne d’une hydratation suffisante. Inversement, une urine de couleur orange ou anormalement foncée indique une plus grande concentration de toxines et une possible déshydratation. En effet, en cas de manque d’eau, les reins produisent moins d’urine car l’organisme cherche à la retenir le plus possible, de sorte que l’urine est plus concentrée et plus foncée. Le risque est la formation de calculs rénaux.

Publicité
Publicité

Présence de sang dans les urines

Si vos urines prennent une teinte rougeâtre, cela peut être dû à la présence de sang dans les urines (mais l’origine peut aussi être la digestion suite à la consommation de betteraves). Dans ce cas, il faut se rendre chez son médecin afin de s’assurer qu’il n’y a pas de maladie telle qu’une néphrite. A noter qu’il est possible de retrouver du sang dans des analyses d’urines alors qu’il n’est pas visible à l’œil nu.

Analyses permettant de détecter une maladie des reins

Les analyses d’urines permettent de déceler de nombreuses pathologies. Par exemple, en cas de présence de protéines, on peut suspecter une pathologie rénale ou un diabète, ce dernier étant responsable de graves troubles rénaux. De même, la présence de bactéries traduit généralement une infection des voies urinaires (cystite ou urétrite).

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 04 Mai 2018 : 16h02