Maladie rénale : 1 personne sur 20 est atteinte sans le savoir...

Publié le 04 Mars 2013 | Mis à jour le 10 Octobre 2016 par Dr Philippe Presles
© Istock

Inconvénient majeur, la maladie rénale évolue silencieusement.

C’est ainsi que la majorité des personnes atteintes l’ignorent et risquent une insuffisance rénale

Une seule solution, se faire dépister car on peut détecter cette maladie suffisamment tôt pour ralentir son évolution, voire la stopper.

PUB

Quelles sont les trois principales causes de la maladie rénale ?

À partir de 60 ans, on perd 10 % de fonction rénale tous les 10 ans.

Si la maladie rénale est rare avant 45 ans, sa fréquence augmente ensuite avec l’âge, notamment après 65 ans.

Ainsi la fréquence des maladies rénales va encore augmenter dans les années à venir en raison du vieillissement de la population et de l’augmentation du diabète et de l’hypertension artérielle, trois causes majeures d’insuffisance rénale.

L’insuffisance rénale est induite par des pathologies (diabète, hypertension, polykystose, pyélonéphrites, infections…) qui détruisent progressivement et de façon irréversible les différentes structures rénales.

Dans un quart des cas, l’insuffisance rénale est liée à une hypertension et dans un autre quart des cas à un diabète, ces deux affections entraînant des lésions vasculaires qui altèrent la fonction des reins.

La complication principale de la maladie rénale est cardiovasculaire

Lorsque les reins fonctionnent mal, ils altèrent le métabolisme général de l’organisme en provoquant l’accumulation de déchets toxiques et de sels minéraux puisqu’ils remplissent mal leur fonction de filtre.

PUB

Cette accumulation de déchets entraîne une sécrétion exagérée d'hormones hypertensives par le rein, menant à une augmentation de la pression artérielle.

PUB

Or, comme indiqué ci-dessus, l’hypertension accélère les lésions du rein et l'évolution de l’insuffisance rénale.

Cette hypertension entraîne d’autres complications : insuffisance cardiaque, pathologie coronarienne, artérite des membres inférieurs.

Source : Société de néphrologie, Fondation du Rein, Inserm (http://www.inserm.fr/thematiques/circulation-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/insuffisance-renale), Fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux, http://www.semainedurein.fr/.