Lombalgies : dos et société
Sommaire

Les traitements

Ils sont de trois ordres. Tout d'abord, on fait appel à des traitements médicaux généraux (antalgiques, anti-inflammatoires et relaxants musculaires) et locaux (application de pommades anti-inflammatoires). Plus rarement, on peut faire appel à la kinésithérapie (massages), les immobilisations par corset ou les infiltrations de la colonne vertébrale. Enfin, la chirurgie est réservée aux cas de lésions graves des disques vertébraux.

L'essentiel : la prévention

Le verrouillage lombaire est la base de la prévention des lombalgies. Il s'agit de maintenir le rachis lombaire dans une position intermédiaire stable permettant le mouvement avec un minimum de contraintes pour la colonne et les muscles. Ce verrouillage est volontaire. Le verrouillage est obtenu par la lordose lombaire (le bassin part en avant par rapport au dos qui est arrondi), la fermeture des muscles postérieurs (obtenue en « serrant » les fesses), la fermeture des muscles antérieurs (obtenue en rentrant le ventre). Cette position de verrouillage doit être effectuée à chaque fois que le rachis lombaire doit être sollicité (elle peut permettre par exemple de maintenir une position assise prolongée dans les transports en commun, ou de soulever une charge lourde).

L'idéal est toutefois d'éviter autant que possible les situations de contrainte rachidienne. Par exemple, il faut prendre l'habitude de plier les jambes pour ramasser un objet à terre et utiliser les muscles des membres inférieurs pour se relever au lieu de se pencher en avant. Il faut chaque fois que possible effectuer un geste à la bonne hauteur (surélever un enfant pour l'habiller par exemple). Il faut se rapprocher de la charge à soulever afin que les bras ne fassent pas office de levier forçant sur le rachis. Il faut éviter les distances de port de charge trop longues ou comportant des obstacles obligeant à des mouvements de torsion qui augmentent les contraintes rachidiennes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :