Les gestes qui sauvent de la noyade avec la Croix-Rouge Française
Sommaire

Si la victime est un nourrisson

Le bouche-à-bouche se transforme en bouche-à-bouche et nez : votre bouche englobe à la fois la bouche et le nez du bébé.

Il faut souffler un peu plus vite, mais moins fort que pour un adulte.

Le massage cardiaque s'effectue uniquement avec deux doigts qu'il faut placer en dessous d'une ligne imaginaire passant par les deux mamelons.

Comprimez régulièrement le sternum avec la pointe des deux doigts d'environ 2 à 3 cm à une fréquence de 100/minute.

Intercalez une insufflation toutes les cinq compressions thoraciques et vérifiez la respiration toutes les minutes.

En cas d'échec

Si, après deux insufflations par le bouche-à-bouche, la victime ne respire pas, ne bouge pas, ne tousse pas : pratiquez immédiatement un massage cardiaque.

Réalisez quinze compressions dans la moitié inférieure du sternum puis deux insufflations et ainsi de suite jusqu'à l'arrivée des secours.

Toutes les minutes, arrêtez-vous pour vérifier où en est la respiration de la victime.

Si elle respire, installez-la sur le côté en position latérale de sécurité.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Croix-Rouge Française, www.croix-rouge.fr. Photo copyright : Croix-Rouge Française/G.Pascaud.
Sur le même sujet