Laxatifs : ces risques que vous ignorez
Publié le 31 Mai 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Validé par : Dr Daniel Scimeca, Médecin généraliste homéopathe

Laxatifs : quand consulter son médecin ?

Laxatifs : ces risques que vous ignorez© Istock

Prendre des laxatifs n'est pas anodin. Il est ainsi préférable d'en utiliser uniquement après un avis médical. Toutefois, la constipation est un mal courant. Elle indispose en effet 1 femme sur 2 et 1 homme sur 3. On est considéré comme constipé lorsqu'on va à la selle moins de 3 fois par semaine ou qu'on évacue un faible volume (moins de 30 à 50 g).

PUB
PUB

Ainsi, aller chez le médecin dès que notre appareil digestif tourne au ralenti peut paraître pour certains inutile. Le praticien le reconnaît : “Être constipé un ou deux jours n'est pas forcément problématique. Cela peut être dû à une alimentation un peu moins équilibrée lors des derniers repas ou encore à un stress”. Toutefois, “Il faut s'inquiéter quand le symptôme est inhabituel et qu'il dure depuis une dizaine de jours. À ce moment-là, il faut absolument consulter”, prévient-il.

De plus, les personnes qui souffrent régulièrement de constipation passagère doivent aussi se montrer prudentes. “Il ne faut pas se cacher derrière ce trouble chronique. Ce n'est pas parce qu'on est constipé de temps en temps depuis 30 ans et que les laxatifs règlent rapidement le problème qu'on ne peut pas développer un cancer colorectal. Il est donc important de faire un dépistage tous les deux ans entre 50 et 72 ans ainsi qu'une colposcopie tous les 3 ans” conclut le praticien.  

La rédaction vous recommande sur Amazon :