Le langage du chat

Publié le 15 Octobre 2007 à 2h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Attitudes corporelles, dépôt de phéromones et vocalises comptent parmi les nombreux moyens de communication du chat. Une interprétation correcte des ces messages permet une bonne entente avec votre félin.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Bien-être félin

Lorsque votre chat se sent en sécurité et en confiance auprès de vous, il manifeste son bien-être en ronronnant et parfois en pétrissant vos habits ou une couverture avec ses pattes antérieures pour y déposer des phéromones apaisantes. Votre ami félin, heureux de vous voir, manifestera sa joie en venant frôler vos jambes, dans l'attente de caresses. Enfin, un chat qui se sent bien n'hésite pas à s'endormir paisiblement de nombreuses heures pendant la journée et mange volontiers les croquettes que vous lui offrez.

Un chasseur né

Lorsqu'il a détecté la présence d'une proie potentielle (insectes, jouet, petit rongeur… ou vous!), votre chat peut rester à l'affût, immobile, ses pupilles dilatées, le corps contre le sol, près à bondir. A ce moment, on peut aussi parfois observer des petits mouvements brusques de la queue. Lorsque ses oreilles se couchent sur le côté, le saut vers la victime est en général imminent!

Peur et agressivité

Le sentiment de peur chez les chats provoque très souvent un hérissement de la queue. Parfois, lorsque l'émotion est intense, les poils du dos se hérissent également et les oreilles s'aplatissent sur le côté. Si votre chat a décidé de se défendre contre son agresseur ou l'objet de sa peur, il prévient parfois en soufflant, ses canines mises en évidence par sa bouche grande ouverte. S'il prend une telle attitude envers vous, mieux vaut le laisser se calmer seul. Toute tentative de manipulation à ce moment ne fera qu'envenimer sa colère! Enfin, le chat marque souvent son agacement par de larges battements de queue, parfois suivis de griffades voire de morsure si on ne le laisse pas en paix.

Un territoire apaisant

Lorsque votre chat se sent chez lui dans la maison, il dépose des repères sur les objets et meubles familiers par l'intermédiaire de phéromones. Vous pouvez alors observer qu'il frotte sa tête ou son corps sur les endroits choisis. Ainsi marqué, son territoire sera un endroit apaisant et réconfortant pour lui. S'il n'est pas stérilisé, votre chat peut aussi marquer son territoire et communiquer avec ses semblables à l'aide de petits sprays d'urine contre des surfaces verticales. Ce comportement n'est pas très agréable pour les habitants humains de la maison qui doivent supporter l'odeur intense de ces jets d'urines!

Chat en souffrance

Le chat qui refuse de manger, s'isole, se cache ou néglige sa toilette est peut être malade et doit être examiné rapidement par un vétérinaire. Un stress intense causé notamment par des conditions de vie inadéquates (cohabitation avec d'autres animaux, déménagement…) peut aussi être à l'origine de souffrance chez les chats. Lors de grande détresse et même parfois juste avant de mourir, le chat ronronne parfois. Peut-être essaie-t-il ainsi de trouver un petit peu de réconfort, à la manière dont le rassurait sa mère quand il était chaton…Enfin, certains chats en souffrance se plaignent en émettant des miaulements souvent prolongés et parfois de forte intensité.