Des laitages contre le diabète

Surpoids, hypertension, déséquilibre des lipidiques sanguins, constituent les différentes composantes du syndrome d'insulinorésistance. Ces symptômes sont une pente douce vers le diabète et les maladies cardio-vasculaires qui en découlent. Selon une étude américaine, les laitages peuvent contribuer efficacement à prévenir l'apparition de ce syndrome et cette protection est d'autant plus importante que l'on en consomme plus souvent.
PUB

Le syndrome d'insulinorésistance constitue un état de déséquilibre métabolique qui évolue très souvent vers un diabète de type 2. Il se caractérise par un surpoids important, voire une obésité, une intolérance au glucose, une hypertension et une dyslipidémie (profil anormal des lipides transportés par le sang). Or le diabète, outre les complications qui l'accompagnent, augmente considérablement le risque de maladie cardio-vasculaire.

Sachant que l'alimentation joue un rôle important dans le syndrome d'insulinorésistance, l'étude CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults) a analysé l'effet de la consommation de laitages sur la fréquence d'apparition du syndrome d'insulinorésistance dans quatre zones urbaines des Etats-Unis. Plus de 3 000 personnes âgées de 18 à 30 ans ont participé à l'étude. Il s'avère que plus la consommation de laitage était importante, plus les différentes composantes du syndrome d'insulinorésistance étaient présentes chez les personnes en surpoids.

PUB
PUB

Ainsi, chez les personnes en surpoids, mais pas chez les autres, celles qui consommaient le plus fréquemment des laitages (plus de 35 fois par semaine) avaient 5 fois moins de risque d'avoir un syndrome d'insulinorésistance que celles qui en consommaient le moins (moins de 10 fois par semaine). Entre ces deux extrêmes, le risque diminuait de 21 % chaque fois que la fréquence de consommation quotidienne augmentait d'un (2, 3, ou 4 fois par jour). Cet effet protecteur était observé quels que soient la race et le sexe des individus.

Par conséquent, si vous avez quelques kilos superflus, de l'hypertension et que vos analyses de sang affichent des anomalies lipidiques, n'hésitez plus à consommer des laitages. Mais attention ! Les fromages sont également riches en matières grasses. Choisissez les maigres ou préférez leur des yaourts, du fromage blanc ou encore buvez du lait (écrémé ou demi-écrémé).

Publié le 21 Mai 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Pereira M.
Voir + de sources
A. et coll. Journal of American Medical Association 2002; 287: 2081-2089.