Kystes : repérer les signes d'alerte

Les kystes sont des grosseurs qui peuvent se former aux dépens d’un tissu ou d’un organe. Si la plupart des kystes sont bénins, certains d’entre eux peuvent s’avérer plus dangereux. Comment différencier un kyste bénin d’un kyste malin ?
© Istock

Un emplacement inhabituel

Les kystes sous-cutanés sont les plus couramment observés. Ces derniers se développent sous la surface de l’épiderme et disparaissent aussi spontanément qu’ils sont apparus. Les kystes fonctionnels, eux, se forment principalement chez les femmes. Ils sont largement influencés par le cycle menstruel. C’est le cas, notamment, des kystes mammaires et des kystes ovariens. S’ils sont bénins, certains peuvent nécessiter toutefois une prise en charge médicale. Les excroissances présentent un caractère plus inquiétant lorsqu’elles sont situées dans des endroits peu habituels comme le cuir chevelu ou les paupières.

Une texturation singulière

En règle générale, les kystes bénins présentent une forme ronde et régulière. Facilement détectables sous la peau, ils semblent rouler sous les doigts lorsqu’on les palpe. Ils peuvent afficher une taille variable et être douloureux ou non. Les kystes potentiellement malins, en revanche, revêtent souvent un aspect plus irrégulier. Ils peuvent également présenter des adhérences aux tissus avoisinants, ce qui les rend moins mobiles. Dans tous les cas, il est impératif de consulter un médecin lorsqu’un kyste ne disparaît pas spontanément en quelques semaines. Seul un professionnel peut établir un diagnostic formel en préconisant, si besoin, la réalisation et l’analyse d’un prélèvement.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.