Kystes aux ovaires : 3 causes à connaître
Publié le 15 Décembre 2017 par Audrey Vaugrente, journaliste santé
Validé par : Dr Patrice Lopes, Gynécologue-obstétricien & Dr Sylvain Mimoun, Gynécologue-Andrologue

Des anomalies génétiques

Les kystes organiques sont, à ce jour, les plus mystérieux. On les nomme selon la nature des cellules retrouvées : dermoïde, mucineux, séreux… "On ne sait pas vraiment d’où vient un kyste organique, admet Sylvain Mimoun. Dans certains cas, on retrouve des restes embryologiques, qui seraient restés dans l’ovaire."

PUB

Patrice Lopes avance une autre piste : celle de la génétique. "Les kystes organiques sont probablement issus d’anomalies génétiques, estime-t-il. Leurs cellules échappent au contrôle cellulaire habituel."

PUB

Ces kystes se développent à partir du tissu ovarien ou des parois recouvrant les organes, l’épithélium. Ceux dits "dermoïdes" continuent toutefois de mystifier les spécialistes. "Ils dépendent des cellules germinales et donnent lieu à différents tissus. Il est toujours surprenant de découvrir des dents, des poils, des cheveux, concède le Dr Lopes. Cela signifie que la cellule se met à différencier du tissu à l’intérieur même de l’ovaire." Pourquoi ? Mystère.

Source : Kyste de l’ovaire, Larousse Médical
Kyste ovarien : définition, causes et facteurs favorisants, Assurance Maladie
Les kystes fonctionnels, CNGOF
Kyste ovarien, Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie