Jambes lourdes : la faute à la rétention d'eau ?

La rétention d'eau touche de nombreuses femmes, en partie pour des raisons hormonales. Conséquences : kilos en trop, vêtements qui serrent... et jambes lourdes.
Sommaire

Le mécanisme de la rétention d'eau et les jambes lourdes

La rétention d'eau (ou oedème) survient lorsque nos reins ne parviennent pas à assurer un équilibre entre l'eau que nous absorbons par l'alimentation et l'eau que nous éliminons naturellement, par les urines, les selles et la transpiration. Notre organisme va alors stocker de l'eau en excédent, ce qui se traduit par un gonflement de certaines zones du corps, en particulier au niveau de l'abdomen mais surtout des jambes, des chevilles et des pieds. La rétention d'eau va donc dans la plupart des cas créer une sensation de jambes lourdes, qui a tendance à s'aggraver en fin de journée.

Insuffisance veineuse ou rétention d'eau ?

Bien qu'elle puisse cohabiter avec une insuffisance veineuse, la rétention d'eau est un phénomène tout à fait distinct. Ainsi, on peut souffrir de maladie veineuse (avec varices, varicosités et sensation de jambes lourdes) sans pour autant faire de la rétention d'eau, et inversement. C'est pourquoi il est important de déterminer avec son médecin quelle est exactement la cause de la sensation de jambes lourdes, car un mauvais retour veineux nécessitera une prise en charge spécifique.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Jambes lourdes
Source :