Inefficacité des patchs nicotiniques chez les femmes enceintes

© getty

Grosse déception, une étude française démontre que les patchs sont très peu efficaces chez les femmes enceintes au 2e et 3e trimestre.

Il leur reste donc une solution pour ne pas exposer le futur bébé à leur tabagisme : arrêter avant la grossesse, avec le double avantage d’augmenter les chances de tomber enceinte…

Publicité

Les patchs nicotiniques n’améliorent pas le taux d’abstinence pendant la grossesse

L’arrêt du tabac étant primordial pendant la grossesse afin de ne pas exposer le fœtus au tabagisme maternel (complications périnatales, petit poids de naissance, accouchement prématuré…), les substituts nicotiniques sont recommandés aux femmes enceintes.

Or selon les résultats de cette étude française, ils se révèlent très peu efficaces.

Cette expérimentation a été menée chez 400 femmes enceintes de plus de 3 mois, fumeuses (plus de 5 cigarettes quotidiennes) recrutées entre 2007 et 2012. À partir du 2e trimestre de grossesse, certaines femmes ont porté pendant une centaine de jours des patchs diffusant 30 mg par jour de nicotine pendant 16 heures, soit la dose et la durée d’exposition les plus élevées autorisées chez les femmes enceintes. D’autres ont porté un patch placebo.

Publicité
Publicité

Le taux d’abstinence n’a pas été plus élevé avec les patchs nicotiniques par rapport au placebo et il s’avère très faible : soit respectivement 11 femmes avec patchs (5,5 %) et 10 femmes avec placebo (5,1 %) qui ont arrêté de fumer pendant leur grossesse. Pour les autres, la reprise du tabac a été observée en moyenne dans les 15 jours, avec ou sans nicotine.

Pression artérielle plus élevée sous patch

Le port de patch contenant de la nicotine n’a pas d’influence sur le poids de naissance des bébés, qui était de 3.015 à 3.065 g respectivement avec ou sans nicotine (comparativement à 3.364 g chez les femmes totalement abstinentes et ne portant aucun patch).

Le seul effet des patchs nicotiniques a été observé sur la tension artérielle, celle-ci étant légèrement plus élevée chez les femmes enceintes qui portent des patchs délivrant de la nicotine.

Que retenir en pratique ?

  • Il faut surveiller de près la tension artérielle des femmes enceintes qui utilisent des substituts nicotiniques.
  • Au cours de la grossesse, le soutien psychologique et comportemental représente une aide précieuse pendant la grossesse pour arrêter de fumer (mais libre choix aux femmes d’essayer les patchs nicotiniques, car rien n’est pire que de continuer à fumer).
  • L’idéal est d’arrêter le tabac avant de mettre en route un bébé, d’autant plus le tabac diminue la fertilité. C’est ainsi que l’abstinence tabagique augmente les chances de tomber enceinte et réduit le délai…
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 11 Mars 2014 : 11h25
Mis à jour le Jeudi 20 Mars 2014 : 10h06
Source : Berlin I. et al., British Medical Journal, 2014, 348doi: http://dx.doi.org/10.1136/bmj.g1622,  http://www.bmj.com/cgi/doi/10.1136/bmj.g1622.


PUB
PUB