Impatience musculaire, syndrome des jambes sans repos

Les impatiences musculaires désignent cette désagréable sensation qui se traduit par un besoin irrésistible de bouger les jambes.On les appelle également "syndrome des jambes sans repos".
© getty

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sommaire

Impatience musculaire, syndrome des jambes sans repos : Comprendre

Ce phénomène, qui se produit lorsque les jambes sont immobiles (lorsqu'on est couché ou assis au cinéma par exemple), se manifeste surtout à partir de l'âge de 30 ans.

Les femmes y sont un peu plus sujettes que les hommes, sans qu'on en connaisse encore la raison.

Avec l'âge, les impatiences musculaires deviennent plus fréquentes.

Il s'agit toutefois d'un réflexe intermittent tout à fait bénin, qui n'est lié à aucune maladie.

Les impatiences musculaires se présentent généralement de la manière suivante :

  • Fourmillements et inconfort au niveau des cuisses et des mollets.
  • Besoin irrésistible de bouger les jambes.
  • Douleur (rare).

Impatience musculaire, syndrome des jambes sans repos : Causes

  • Problème organique.

    Il s'agirait d'une irritabilité des fibres du système nerveux et non d'un problème d'origine vasculaire, comme le craignent souvent certaines personnes. Il y a des antécédents dans un bon nombre de cas.

  • Certains facteurs de risque.

    Si les impatiences musculaires peuvent survenir à tout moment, on observe toutefois l'apparition de facteurs qui pourraient les provoquer, tels que la fatigue, le stress, certains médicaments (notamment les neuroleptiques utilisés dans le traitement de la dépression nerveuse), tabagisme (selon certaines études) et les excitants (café, thé, chocolat, alcool).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.