Hypertension : et vous, vous dormez comment ?

A l’occasion de la Journée nationale de lutte contre l’hypertension du 14 décembre 2010, le Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle (CFLHTA) lance une campagne d’information autour du thème du sommeil. Quel lien existe-t-il entre sommeil et pression artérielle ?

Un mauvais sommeil augmente le risque d’hypertension

Au cours du sommeil, la pression artérielle baisse et met le cœur et les artères au repos. En cas de troubles du sommeil, la pression artérielle est perturbée, ce qui peut favoriser une hypertension artérielle ou modifier l’efficacité d’un traitement antihypertenseur.

Il est donc important de dépister les troubles du sommeil. La somnolence durant la journée est un bon indicateur, tout comme les ronflements ou les apnées du sommeil (multiples arrêts respiratoires au cours du sommeil).

Le Comité vient d’éditer un livret à destination des hypertendus afin de les informer et de les aider à dépister d’éventuels troubles du sommeil :www.comitehta.org

Rappel sur l’hypertension

Quelque 11 millions de Français sont traités pour hypertension artérielle. On estime par ailleurs que plus de 4 millions ignorent avoir une tension artérielle trop élevée. Or une hypertension non traitée double le risque de maladie cardiovasculaire.

On parle d’hypertension à partir des chiffres tensionnels : 140 mmHg (pression systolique) / 90 mmHg (pression diastolique).

En conclusion, faites mesurer votre pression artérielle à chaque consultation !

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier de presse du Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle (CFLHTA), décembre 2010.