Les huiles essentielles en cuisine

Publié le 31 Mars 2008 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr | Mis à jour le 21 Septembre 2017 à 18h20 par Rédaction E-sante.fr
Les bienfaits des huiles essentielles ne se diffusent pas uniquement par les voies respiratoires ou par la peau. Il existe un autre mode intéressant à exploiter : l'ingestion. En effet, les huiles essentielles peuvent aussi passer par la bouche et donc être utilisées en cuisine. Alessandra Moro Buronzo propose dans son guide des huiles essentielles, 1001 façons d'en profiter tout en aromatisant agréablement nos plats et nos desserts.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Les huiles essentielles passent aussi par la bouche...

Introduire des huiles essentielles dans la cuisine ne permet pas seulement de profiter de leurs propriétés et de leurs bienfaits pour la santé de façon originale, mais aussi de découvrir de nouvelles saveurs. Ainsi, une goutte de menthe poivrée dans une mousse au chocolat facilitera la digestion, tout en donnant un goût agréable et inhabituel. Si l'association menthe poivrée et chocolat ne vous convient pas, essayez avec une goutte d'huile essentielle de mandarine, laquelle apaisera les angoisses et facilitera le sommeil.

En pratique, comment procéder avec les huiles essentielles en cuisine ?

Si certaines huiles essentielles peuvent être utilisées pour parfumer de façon originale vos desserts, voire certaines préparations salées (bergamote, citron, mandarine, pamplemousse, lavande…), d'autres remplacent tout simplement et avantageusement les herbes habituellement employées en cuisine (surtout en hiver !). C'est le cas des huiles essentielles de basilic, de thym, de romarin, d'aneth, de menthe poivrée, etc. La règle de base est de n'utiliser que de toutes petites quantités : une goutte par-ci, une goutte par-là, quitte à augmenter un peu par la suite, si la saveur obtenue remporte un fort succès. (Comme il est possible de combiner plusieurs huiles essentielles, thym et romarin par exemple, attention à ne pas doubler voire tripler les quantités sans le vouloir.)

Les huiles essentielles ne se mélangeant pas dans l'eau, ajoutez-les toujours dans un corps gras ou en même temps que la matière grasse, de préférence dans une huile végétale. Etant destinées à être ingérées, choisissez des huiles essentielles d'origine biologique.

Aromatisez vous-même votre huile d'olive

Vous pouvez aromatiser votre huile d'olive avec une huile essentielle de romarin et/ou de basilic. Il suffit d'ajouter dans un litre d'huile d'olive vierge de première pression à froid, 15 gouttes d'huile essentielle de romarin ou de basilic ou 8 gouttes de chaque. Agitez bien afin de mélanger les différentes huiles entre elles et laissez reposer une journée environ avant de l'employer pour assaisonner crudités, pâtes, légumes, filets de poisson...… Les huiles essentielles aromatiseront aussi agréablement une mayonnaise ou toute autre sauce (1 goutte lors de leur préparation).

Quelques idées simples pour utiliser les huiles essentielles en cuisine

Une goutte d'huile essentielle de romarin peut parfumer une omelette aux herbes, une goutte d'huile essentielle de basilic agrémentera une assiette de crudités ou de spaghettis, tandis qu'une goutte d'huile essentielle d'aneth relèvera une soupe de légumes.

Mais aussi : une goutte d'huile essentielle de thym dans une purée de pomme de terre maison, 1 goutte de sauge dans une farce à base de viande, 1 goutte de bergamote dans une salade de fruits, 1 goutte de bergamote dans une confiture de fraises, 1 goutte d'orange dans une crème anglaise, 1 goutte de mandarine dans une pâte à crêpes, 1 goutte de cannelle dans une pâte à sablés…...

Source : " Grand guide des huiles essentielles ", Alessandra Moro Buronzo, Ed. Hachette pratique.