L'huile de palme au rencart !

Publié le 15 Février 2011 | Mis à jour le 15 Février 2011
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
PUB

Le groupe Compass vient d'annoncer qu'il abandonnait l'huile de palme pour ses fritures. Il en utilisait près de 300 000 litres chaque année.

Si la cantine de vos enfants est gérée par Scolarest, si vous êtes hospitalisé et que l'on vous sert les repas préparés par Medirest ou Médiance, si votre restaurant d'entreprise est aux mains d'Eurest, vous échapperez dorénavant à l'huile de palme car ces quatre sociétés de restauration collective forment le groupe Compass.

PUB
PUB

Après une année de recherches et de mises au point, l 'huile de palme a été remplacée par un mélange d'huiles de colza, de t ournesol et de maïs.

Compass a heureusement été gagné par la bénéfique mode du développement durable, de la protection de la santé de ses clients et de l'environnement.

Les autres sociétés de restauration collective, concurrentes de Compass vont certainement emprunter le même chemin citoyen afin de mettre en avant le même argument marketing pour remporter des marchés.

Cela dit, ça ne doit pas vous faire oublier que la friture, qu'elle soit faite à l'huile de palme ou avec d'autres huiles, c'est gras ! Et qu'un ou deux aliments frits par semaine, c'est la bonne dose.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés