L'homéopathie est-elle efficace contre la grippe ?

© Istock

Nous sommes en pleine saison de la grippe, même si cette année elle n'est pour l'instant pas très virulente. L'homéopathie peut-elle nous aider à lutter contre cette maladie ?

PUB

Homéopathie et grippe : un réflexe simple

Il existe des remèdes homéopathiques contre la grippe qui unissent plusieurs substances et peuvent être utilisés un peu comme on prendrait un médicamentnon-homéopathique : le début degrippe signale le besoin, on le prend et on s'attend à ce que les symptômes disparaissent rapidement.

De nombreux autres remèdes homéopathiques peuvent être utilisés contre la grippe : Aconitum, Belladonna, Gelsemium...

Ils permettent, comme c'est plus traditionnel en homéopathie, d'obtenir un traitement qui est tout à fait personnalisé. Mais là, tout dépendra de vos symptômes précis, et il faudra souvent faire appel à un médecin homéopathe pour arriver à une prescription qui vous convienne.

PUB
PUB

Homéopathie et prévention de la grippe

L'homéopathie peut intervenir en préventif et en curatif de  lagrippe (mais aussi lors de rhinophrayngite à répétition, de rhumes des foins, d'otites à répétition ou encore de migraines).

Homéopathie et vaccin : les solutions homéopathiques ne peuvent pas être considérées comme des vaccins. "Dans son avis relatif aux vaccins anti-grippaux, le Conseil supérieur d’hygiène publique de France rappelle que les médicaments homéopathiques ne peuvent se substituer aux vaccins anti-grippaux notamment pour les personnes appartenant aux groupes pour lesquels cette vaccination est recommandée" rappelait ainsi l'Agence nationale de sécurité du médicament en 2016. Des médicaments homéopathiques avec Autorisation de mise sur le marché (AMM) peuvent avoir une indication dans la prévention ou le traitement de l’état grippal. Ces médicaments ne sont pas des vaccins. Il existe également des médicaments homéopathiques unitaires contenant des souches homéopathiques diluées (exemple granules influenzinum 9CH) qui n’ont pas d’indications thérapeutiques. Il revient alors aux professionnels de santé d’en déterminer l’indication et la posologie en fonction des patients. Dans tous les cas, ces médicaments homéopathiques ne peuvent être considérés comme des vaccins et se prévaloir de la désignation de « vaccins homéopathiques ». Leur utilisation à la place du vaccin anti-grippal constitue une perte de chance, notamment chez les personnes à risque de complications, comme le précise le Conseil supérieur d’hygiène publique de France.

Autre conseil :

Si vous voulez booster votre système immunitaire pour éviter de tomber malade en hiver, misez plutôt sur la phytothérapie.

Certaines plantes, comme l'échinacée, ont fait leurs preuves.

Mots-clés : Homeopathie
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Jeudi 26 Janvier 2012 : 14h34
Mis à jour par Aurélie Blaize, journaliste santé le Jeudi 08 Février 2018 : 17h39
Source : Dr Léon Scheepers, Président de l'Unio homeopathica Belgica.
"L'ANSM rappelle qu'aucun médicament homéopathique ne peut être considéré comme un vaccin contre la grippe", Point d'information, 24/11/2016