Homéopathie : comment savoir quel traitement prendre

© Adobe Stock

L’homéopathie fait partie des médecines douces parmi les plus utilisées en France. Mais il n’est pas toujours aisé de savoir, en homéopathie, quel traitement prendre. Alors, avoir un petit guide d’homéopathie peut être utile.

PUB

Choisir son traitement homéopathique

Différents médicaments homéopathiques peuvent être indiqués pour une même affection. En effet, tout dépend de ses caractéristiques. Mais l’homéopathie tient également compte du patient et du terrain, de sorte que si un médicament convient à une personne pour une pathologie donnée, il ne conviendra pas nécessairement à une autre. Par exemple, pour traiter des crampes, certaines personnes auront recours à Cuprum metallicum, tandis que d’autres obtiendront de meilleurs résultats avec Aesculus composé. L’homéopathie est donc une médecine douce qui est aussi une science complexe. Même si on trouve un peu partout des conseils sur les médicaments homéopathiques appropriés pour telle ou telle maladie, seul un professionnel homéopathe peut prescrire un traitement personnalisé à l’issue d’une consultation.

PUB
PUB

Choisir la bonne dilution en homéopathie

Se pose aussi la question de la dilution des médicaments homéopathiques puisqu’ils existent en 5, 7, 9, 15 ou 30 CH (pour ne citer que les plus courantes). Globalement, on considère que les basses dilutions conviennent aux affections localisées, tandis que les dilutions moyennes (9 CH) sont plus adaptées aux symptômes plus généraux (fièvre ou troubles digestifs par exemple). Quant aux hautes dilutions, elles sont préconisées en cas de composante psychique (douleur liée à un stress, cauchemars, etc.). Généralement, on prend 3 à 5 granules plusieurs fois par jour, mais là encore seul un professionnel peut indiquer la posologie à respecter.

Publié le 21 Juin 2018
Auteurs : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :
PUB