Hépatite B : faites-vous dépister, on peut la " stopper " !

Aujourd'hui, l'évolution vers la cirrhose ou le cancer du foie n'est pas inéluctable. Un traitement antiviral permet de stopper l'hépatite B chronique. Encore faut-il se savoir porteur du virus de l'hépatite B, d'où l'incitation à se faire dépister.

PUB

Contre l'hépatite B : vaccin, dépistage et traitement

Nous avons tous les outils à disposition pour nous débarrasser de cette maladie virale et l'empêcher de nuire. Tout d'abord, il existe un vaccin et il est recommandé de vacciner tous les nourrissons. Ensuite, les tests de dépistage sont faciles à réaliser et les populations les plus à risque d'être infectées par le virus de l'hépatite B sont bien identifiées. Et enfin, nous disposons aujourd'hui de traitements efficaces et notamment d'un antiviral spécifique.

PUB
PUB

La situation en France n'est pourtant pas particulièrement bonne.

La vaccination des nourrissons contre l'hépatite B est insuffisante

Pour réduire le plus efficacement possible le nombre d'hépatites B chroniques, leurs complications (cirrhose, cancer du foie) et la mortalité qui en découle, il suffirait de vacciner systématiquement les nourrissons. Or, depuis la polémique sur les effets secondaires du vaccin, seul un sur cinq en bénéficie. Pourtant, les études prouvant qu'il n'y a pas de lien entre la vaccination et certaines maladies neurodégénératives sont nombreuses.

La seule solution est de continuer à inciter les parents, les pédiatres et les autres professionnels de santé à vacciner les nourrissons.

Publié le 23 Octobre 2006 | Mis à jour le 10 Octobre 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : 59e Journées de l'Association française pour l'étude du foie (Afef), octobre 2006.