Hémorroïdes : quels sont les facteurs irritants ?
Sommaire

L'augmentation de pression dans l'abdomen favorise les hémorroïdes

Autre composante de la maladie hémorroïdaire : le fait que les tissus de soutien des hémorroïdes, qui normalement les maintiennent en place, ne jouent plus correctement leur rôle.

Les hémorroïdes font alors saillie dans le canal anal, et peuvent même s'extérioriser par l'anus quand la pression augmente dans l'abdomen.

C'est pourquoi tout ce qui augmente cette pression est un facteur de risque pour la maladie hémorroïdaire, et notamment :

  • Une constipation durable, qui entraîne des efforts de poussée excessifs pour aller à la selle.
  • Le fait de rester trop longtemps sur les toilettes, même sans effort de poussée (la position en elle-même entraîne une pression).
  • L'accouchement, au cours duquel une poussée très forte doit être effectuée par la mère.

Irriter le canal anal augmente le risque de maladie hémorroïdaire

On l'imagine sans difficulté, des hémorroïdes qui font saillie dans le canal anal sont en contact avec les selles au moment où nous les évacuons aux toilettes.

Toutes les irritations de cette zone sensible vont donc être transmises aux hémorroïdes, et notamment :

  • Les épices très irritantes ou brûlantes, qui peuvent encore "faire effet" quand elles se dirigent vers la sortie.
  • La diarrhée. Cela peut paraître paradoxal, puisque la constipation est une cause importante de maladie hémorroïdaire, mais une crise de diarrhée peut aussi en accentuer les symptômes. L'augmentation de la fréquence du passage des selles risque en effet de blesser les hémorroïdes, avec à la clé douleurs et saignements.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :