Gynéco : bien comprendre ses résultats de frottis

© Istock
Le frottis cervical est un examen gynécologique qui permet de détecter une anomalie du col de l'utérus comme la présence de cellules cancéreuses par exemple. Cet examen doit être réalisé tous les 3 ans chez les femmes de 20 à 65 ans. Comment interpréter les résultats de son frottis ?
PUB

Santé sexuelle : déroulement d'un frottis cervical

Après avoir introduit un spéculum dans le vagin, le praticien (médecin, gynécologue, sage-femme) gratte le col de l'utérus avec une sorte de coton-tige et/ou une petite spatule pour prélever des cellules, celles-ci sont ensuite étalées et fixées sur une lame puis envoyées au laboratoire pour analyses. Il faut compter entre 7 et 10 jours pour obtenir le résultat. Le prélèvement doit être réalisé en dehors de la période des règles et sans infection vaginale. Il est conseillé d'éviter tout rapport sexuel 48 heures avant le rendez-vous.

PUB
PUB

Santé sexuelle : comprendre les résultats d'un frottis cervical

Le résultat d'un frottis utilise des termes spécifiques, explications selon la classification de Bethesda :- Les anomalies légères ou de bas grade (LSIL) sont en rapport avec une infection à papillomavirus (HPV), un suivi à 6 mois puis 1 an est nécessaire.- Un frottis classé ASC-US signifie la présence de cellules anormales, mais non identifiables, une surveillance à 6 mois est nécessaire.- Un frottis classé anomalie de haut grade (HSIL) indique la présence de cellules dysplasiques (lésions précancéreuses).Dans de nombreux cas, une colposcopie est nécessaire afin de réaliser une biopsie pour un résultat plus dirigé.

Publié le 24 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé