Gymnastique
La gymnastique regroupe la gymnastique artistique et la gymnastique rythmique et sportive (GRS).
Sommaire

3. Conseils pratiques

Pour débuter la gymnastique, il suffit de contacter les clubs sportifs de votre ville.

Le matériel nécessaire est peu coûteux, des collants de gymnastique, un justaucorps et parfois des chaussons.

La pratique en compétition nécessite un entraînement assidu et répétitif.

L'épanouissement et la réussite des enfants dans ce sport sont possibles que s'ils ont choisi et aiment la gymnastique. Il faut savoir encourager et soutenir sans forcer malgré les contraintes incontournables.

N'hésitez pas à consulter un médecin sportif si la fatigue, la lassitude et les bobos s'installent.

4. Principales pathologies de la gymnastique

Les pathologies rencontrées en gymnastique sont les suivantes :

Lésions cutanées par frottement sur les tapis de sol ou les agrès :

  • Echauffement cutané.
  • Ampoules.
  • Crevasses des pieds ou des mains.
  • Inflammations.
  • Nodules.
  • Cors.
  • Bursite.

Lésions traumatiques par chute :

  • Fractures du poignet ou de l'avant-bras lors de chute sur les mains.
  • Fracture de jambe (tibia) ou du pied (astragale) lors d'une mauvaise réception.
  • Rares fractures par tassement vertébral lors de chute sur les fesses.
  • Entorse de cheville principalement, de genou, des doigts et des orteils.

Lésions micro-traumatiques dues à l'entraînement intensif :

  • Périostite ou fracture de fatigue du tibia par répétition d'un geste technique (saut et réception).
  • Douleurs du dos parfois dues à une lyse isthmique de la dernière vertèbre lombaire (correspond à une fracture de fatigue) à cause de la position cambrée.
  • Les tendinites sont rares chez l'enfant. Il souffre plus facilement des cartilages de croissance au niveau des genoux (maladie d'Osgood-Schlatter ou Sinding-Larsen), du pied (maladie de Renauder ou Freiberg) ou des vertèbres (maladie de Scheuerman). L'arrêt du sport permet la guérison.
  • Retentissement global sur la santé.
  • Surentraînement avec échec et désintérêt sportif puis scolaire, irritabilité et insomnie.
  • Retentissement de la taille et du poids, parfois rencontré mais toujours réversible.
  • Troubles de la puberté chez les filles par retard ou absence des règles, ce qui ne permet pas une bonne calcification de l'os.

Afin d'éviter bon nombre de ces blessures, vous devez savoir :

  • Vous échauffer musculairement et physiquement.
  • Avoir une bonne hygiène alimentaire.
  • Surveiller vos bobos (un bobo qui traîne plus d'une semaine nécessite l'avis d'un médecin).
  • Savoir respecter des périodes de repos dans votre saison sportive pour éviter le surentraînement.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :