Grossesse et vaccination anti-rubéole : risque très faible
Sommaire

Une étude rassurante en cas de vaccination anti-rubéole accidentelle

Malgré toutes ces précautions, il arrive que des femmes reçoivent accidentellement le vaccin contre la rubéole alors qu'elles sont en tout début de grossesse. Ce risque est rare, mais particulièrement anxiogène pour la future maman.

Les résultats d'une étude menée au Costa Rica peuvent les rassurer. Près de 4.000 femmes ayant reçu le vaccin contre la rubéole quelques semaines avant d'être enceintes ou accidentellement en début de grossesse ont été suivies. Après avoir recueilli les données portant sur les nouveau-nés, il s'avère que le fait d'avoir été vaccinée pendant la grossesse ne s'accompagne pas d'un sur risque, qu'il s'agisse de prématurité, de retard de croissance intra-utérine, d'anomalies malformatives ou même d'avortement spontané.

Cette constatation doit rassurer les parents, mais ne doit pas encourager à relâcher la vigilance envers cette maladie et son vaccin.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Badilla X. et coll., Pediatr. Infect. Dis. J., 26 (9) : 830-5, 2007.