Grossesse : les rapports sexuels ne déclenchent pas l'accouchement

© Istock

En fin de grossesse, les couples n'osent pas faire l'amour pensant que cette activité pourrait déclencher le travail. Il n'en est rien semble-t-il.

PUB

Quid des rapports sexuels à l'approche de l'accouchement

Les rapports sexuels chez la femme enceinte arrivée à terme ont toujours été considérés comme susceptibles de déclencher le travail et donc d'avancer le moment de l'accouchement spontané.

Les explications potentielles sont nombreuses. En effet, on pourrait penser que l'acte sexuel bouleverse momentanément l'équilibre hormonal, que la stimulation des seins provoque la sécrétion d'une hormone naturellement produite lors de l'accouchement et favorisant les contractions utérines, ou encore que l'orgasme initie le début des contractions.

PUB
PUB

Cette croyance est-elle justifiée ?

Il n'en est rien, comme l’a démontré cette rare étude ayant porté sur plus de 200 femmes à terme et suivies jusqu'à l'accouchement. La moitié d'entre elles ont été incitées à avoir des rapports sexuels, les autres n'ayant eu aucun conseil particulier à ce sujet. Toutes devaient noter sur un calendrier la fréquence de leurs rapports sexuels.

A l'approche de l'accouchement, les rapports sexuels ont effectivement été plus nombreux dans le premier groupe (60% contre 40%). Or ceux-ci n'ont pas eu de répercussions sur le déclenchement des contractions.

Avec la menace grandissante de la prématurité, le résultat de cette étude peut contribuer à rassurer certaines femmes.

Une précaution qui ne semble pas justifiée...

En conclusion, déconseiller de faire l'amour pendant les 4 à 6 semaines précédant la date d'accouchement, ne serait qu'une simple mesure de précaution peu justifiée.

Reste que les rapports sexuels en fin de grossesse doivent être délicats et qu'ils imposent des positions différentes, confortables et peu fatigantes pour la future maman.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 26 Novembre 2007 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 11 Avril 2014 : 11h05
Source : Peng Chiong T., Obstetrics & Gynecology, 110 : 820-6, 2007.