Grossesse : peut-on influencer le sexe du bébé ?

© Istock
Lors du désir d'enfant, certains couples se laissent tenter par des techniques plus ou moins discutables pour choisir le sexe de leur bébé. Existe-t-il une position particulière pour avoir un garçon ? Quelles sont ces méthodes ? 
PUB

Désir d'enfant et choix du sexe du bébé

Selon le professeur J. Stolkowski, il suffirait de modifier son régime alimentaire plusieurs mois avant la conception d'un enfant pour influencer le sexe de son futur bébé. Ainsi, si vous souhaitez un garçon, il faut consommer de la viande, de la charcuterie, des féculents, des légumes et des fruits secs. Pour avoir une fille, il faut consommer des laitages, de la viande blanche, du poisson, des œufs et des légumes verts. Une autre méthode repose sur la date d'ovulation par rapport au rapport sexuel. Plus le rapport est proche de la date d'ovulation, plus les chances d'avoir un garçon sont grandes. Mais sachez qu'il n'y a aucune garantie dans ces 2 méthodes.

PUB
PUB

Désir d'enfant : loi éthique

Les techniques médicales permettent de faire ce choix lorsqu'il s'agit d'éviter une maladie génétique, comme l'hémophilie par exemple. Cette maladie ne touchant que les garçons, il est possible pour les médecins, au cours d'une fécondation in vitro, de choisir le sexe de l'enfant afin que celui-ci ne soit pas atteint de la maladie génétique de ses parents. Cette technique ne concerne que les maladies génétiques transmises par les chromosomes X et Y (les chromosomes sexuels). Cependant, la loi éthique interdit formellement de mettre en œuvre ces techniques pour la simple convenance des couples.

Publié le 17 Mai 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :