Grossesse : peut-on dormir sur le ventre ?

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 19 Avril 2018 : 17h03
Pendant la grossesse, la femme ressent une fatigue accrue due aux fluctuations hormonales et aux insomnies. Elle éprouve le besoin de se reposer davantage. Mais quelle position adopter pendant la grossesse ? Peut-on dormir sur le ventre ?
© Istock
PUB

Dormir sur le ventre pendant la grossesse

Aucune position n’est proscrite pour s’allonger pendant la grossesse. Chaque femme peut par conséquent adopter la position qui lui convient le mieux. Si elle a l’habitude de dormir sur le ventre, elle pourra continuer à opter pour cette position sans risque pour son bébé. En effet, l’épaisseur de la paroi utérine, de même que la présence de liquide amniotique autour du bébé, forment une protection. Il n’y a donc aucune crainte à avoir quant à un risque d’écraser le bébé ou de lui faire mal. En outre, si le bébé est gêné par la position adoptée par sa maman, il ne manquera pas de le lui faire savoir en bougeant et en donnant des coups de pied.

PUB
PUB

Grossesse et insomnie

La position allongée sur le ventre est difficile à adopter à partir du quatrième mois. En effet, le volume du ventre rend cette position inconfortable pour la maman et, faute d’être confortablement allongée, elle peinera à récupérer de sa fatigue. On recommandera alors à la future mère de s’allonger sur le flanc, tout particulièrement sur le flanc gauche, car cette position favorise la circulation sanguine de la mère et du fœtus. Pour plus de confort, la maman pourra se caler avec des coussins (notamment des coussins d’allaitement) qu’elle placera entre ses jambes et sous sa tête. L’important est de privilégier le confort.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 19 Avril 2018 : 17h03
PUB
PUB
A lire aussi
La césariennePublié le 18/02/2004 - 00h00

De plus en plus pratiquée, la césarienne est également mieux maîtrisée sur le plan chirurgical et sur le plan anesthésique. La plupart du temps, elle est faite pour la sécurité de la mère et de l'enfant, et non pas pour éviter des procès aux accoucheurs. Quelles sont ses indications ?...

Plus d'articles