Grossesse : faut-il payer les femmes enceintes pour qu’elles arrêtent de fumer ?

Si arrêter de fumer est particulièrement difficile, même pour les femmes enceintes et que les substituts nicotiniques semblent moins efficaces durant la grossesse, d’autres aides doivent être explorées. Parmi celles-ci figure l’incitation financière. Seize maternités de l’AP-HP recherchent actuellement des femmes enceintes fumeuses volontaires pour participer à une expérimentation visant à déterminer l’efficacité de l’incitation financière sur le sevrage tabagique.

PUB

La rémunération financière, une aide au sevrage pour les femmes enceintes ?

Inutile de revenir sur les méfaits du tabac pendant la grossesse tant pour la santé de la femme enceinte, le bon déroulement de la grossesse (grossesse extra-utérine, fausse-couche, accouchement prématuré), que pour l’enfant qui, selon les études, se retrouve exposé à un risque accru de troubles psychiatriques, d’obésité, d’asthme, de diabète, de cancer et de mortalité infantile toutes causes confondues. Or on considère qu’une femme enceinte sur 5 continue à fumer durant toute la grossesse.

Récompenser l'arrêt du tabac par des incitations financières sous forme de bons d'achat pourrait représenter une méthode efficace d’aide au sevrage. L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient de lancer une étude dénommée FISCP pour évaluer l’impact de cette incitation financière. Elle va durer 36 mois et comprend 3 à 5 consultations de tabacologie par femme enceinte jusqu’à l’accouchement et un rappel téléphonique dans les 6 mois qui suivent.

PUB
PUB

Recherche femmes enceintes fumeuses volontaires pour expérimentation

Chacun des seize établissements participants recrute des volontaires sur les critères suivants :

  • Être enceinte de moins de 18 semaines (4 mois et demi).
  • Avoir 18 ans ou plus.
  • Fumer au moins 5 cigarettes manufacturées par jour ou 3 cigarettes roulées par jour.
  • Être fortement motivée pour arrêter de fumer.
  • Ne pas utiliser de cigarette électronique pendant cette grossesse.
  • Ne pas utiliser d’autres produits de tabac (pipe, cigare, tabac oral) que des cigarettes.

À noter que « les volontaires seront réparties de manière aléatoire en deux groupes : un groupe contrôle et un groupe avec incitation financière ».

Et pour celles qui ne remplissent pas ces critères, Tabac Info Service informe et aider les futures mamans à mener une grossesse sans tabac : https://www.tabac-info-service.fr/J-arrete-de-fumer/Grossesse-sans-tabac.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés