Grossesse et fatigue : comment combattre les insomnies ?

© Istock

Que ce soit en début ou en fin de grossesse, plus d’une femme sur deux rencontre des problèmes de fatigue et d’insomnies. À quoi sont dues ces insomnies ? Dans la mesure où la prise de somnifère est contre-indiquée lors d’une grossesse, comment combattre les insomnies quand on est enceinte ? Le point sur ce problème féminin.

PUB

Insomnies et fatigue en début et en fin de grossesse : les causes

Pendant la grossesse, la majorité des femmes souffrent de fatigue, d’insomnies, particulièrement en début et en fin de grossesse. Pourquoi ? - En début de grossesse : les modifications hormonales engendrées par la grossesse sont souvent à l’origine de nausées, de vomissements, de vertiges, de reflux gastro-œsophagiens, lesquels rendent les nuits difficiles pour la future maman. - En fin de grossesse, la future maman doit gérer des problèmes mécaniques et physiologiques (trouver une position confortable pour dormir malgré la proéminence de son ventre, subir les coups de pied et de poing du bébé, les envies d’uriner pressantes, les troubles digestifs), mais aussi des problèmes psychologiques (appréhension de l’accouchement, de la vie avec le bébé), ce qui est propice aux nuits blanches. Heureusement, il est possible d’améliorer le sommeil de la future maman avec des astuces simples et des remèdes naturels.

PUB
PUB

Des conseils simples pour combattre la fatigue et l’insomnie de fin de grossesse

Il est tout à fait possible de renouer avec un meilleur sommeil sans recourir aux médicaments. Voici des remèdes simples pour en finir avec les insomnies quand on est enceinte : - Une nuit de sommeil se prépare le jour : il faut garder un moment pour pratiquer une activité physique (marche) en journée, laquelle va générer la production de sérotonine, hormone qui favorise le bien-être et l’endormissement. - Dîner léger : un repas trop copieux ou trop riche sera long à digérer, provoquera des ballonnements, maux de ventre, reflux gastro-œsophagiens, nocifs pour le sommeil. - Bien s’hydrater tout au long de la journée, mais éviter de trop boire le soir au risque sinon d’être réveillée la nuit par un besoin d’uriner. - Éviter les excitants avant le coucher : café, thé, alcool, discussions acharnées, sport, télévision et tablette au lit sont à proscrire. Leur substituer une activité douce comme la lecture. - Tester d’autres lieux pour dormir : si le lit ne vous convient plus, testez le canapé, un fauteuil en position allongée, afin de voir si leur confort est mieux adapté à votre situation du moment.

Des remèdes naturels contre l’insomnie de la femme enceinte

Pour améliorer son sommeil (durée, qualité), la femme enceinte peut se tourner vers : - Les plantes en infusion, comme la tisane de camomille, d’oranger amer, de verveine, ont un effet apaisant. - L’homéopathie, Ignatia 15 CH, à raison de cinq granules deux fois par jour, est indiquée pour lutter contre les insomnies. - L’acupuncture : elle peut favoriser la détente nerveuse et le sommeil.- Le yoga prénatal : le yoga prénatal est adapté aux contraintes et risques de la grossesse et propose des postures qui favorisent le sommeil.

Publié le 24 Décembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : Insomnie chez l'adulte, Ameli.fr
La rédaction vous recommande sur Amazon :