Une grossesse après 40 ans : quels sont les risques ?
Sommaire

Attention tout n'est pas aussi noir !

Chez une femme jeune, la médicalisation d'un phénomène particulier est a priori simple et naturel, alors qu'il devient facilement pathologique au-delà de 40 ans. Cependant, il est aujourd'hui techniquement possible de contourner certains obstacles propres aux grossesses tardives.

De plus, la qualité de la surveillance médicale prénatale et la prise en charge rapide du nouveau-né en cas de problèmes ont énormément évolué et permettent de mener ce type de grossesse de façon satisfaisante.

Reste que face à l'envie d'une conception tardive, il est indispensable d'être bien informée sur les risques encourus par la future mère et son bébé et de mettre en place une surveillance personnalisée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :