Grippe A : le virus reste contagieux malgré l'été

Le virus de la grippe A est bien installé en France et plusieurs foyers sont maintenant déclarés. Après les écoles, ce sont les entreprises qui sont touchées. Heureusement, cette grippe A n'est vraiment pas méchante.
Publicité

Pour les premiers cas de grippe A, à Toulouse et à Paris, on avait mis en place un plan important, comprenant des hospitalisations. Avec le recul, il s'avère que ce virus n'est pas très agressif et que la grippe qu'il provoque est plutôt banale. Les symptômes rencontrés à ce jour sont en effet très classiques : fièvre, toux, fatigue, de survenue plus ou moins brutale, associées à des maux de gorge, des maux de tête, des courbatures, voire des diarrhées et des nausées.

Du coup, la cellule de crise du gouvernement a changé sa méthode : il est demandé à toute personne présentant des signes de grippe A de contacter le centre 15 et de demander la démarche à suivre. Dans la plupart des cas, les patients se verront dotés en Tamiflu® (antiviral spécifique de la grippe) pour eux et leur famille, ainsi que de masques pour éviter de contaminer les autres. L'hospitalisation n'est plus réservée qu'aux cas graves, ou à ceux en provenance directe de pays à forte contamination, comme le Mexique ou l'Amérique du Nord.

Publicité
Publicité

Après les écoles, les entreprises

Après les écoles, les entreprises sont maintenant touchées, des cas étant déclarés par ci par là. Bien entendu, cela soulève bien des questions, auxquelles les directions des ressources humaines doivent répondre.

En pratique, si un ou plusieurs cas de grippe A se déclarent dans votre entreprise, les consignes de la cellule de crise du gouvernement sont les suivantes :

- Orienter la personne en lui demandant d'appeler le centre 15 afin de connaître la conduite à tenir. Le maintien à domicile pendant 5 jours est la règle. La prescription de Tamiflu® n'est même plus systématique, tant cette grippe est bénigne.

- Prévenir le personnel du ou des cas de grippe, et les informer de la nécessité d'appeler le centre 15 en cas de symptômes.

- Mettre en place dans l'entreprise des mesures barrières avec lavage des mains en arrivant dans l'entreprise et à chaque fois que nécessaire. Éliminer les contacts directs en évitant les poignées de mains et les bises.

- Aller sur le site www.inpes.sante.fr et télécharger des affiches sur les mesures barrières. Les imprimer et les afficher à l'entrée de l'entreprise et aux endroits clés.

- Maintenir l'activité de l'entreprise comme d'habitude : les réunions et les déplacements peuvent être maintenus.

Être malade aujourd'hui, c'est être immunisé demain

Bonne nouvelle : ceux qui seront malades cet été seront immunisés contre le virus de la grippe A quand il reviendra à l'automne, même s'ils ont pris du Tamiflu®. Il ne fait en effet plus de doute que le virus sera au rendez-vous à la rentrée, très peu de gens étant immunisés contre lui sur la planète. C'est du reste la raison pour laquelle il continue à circuler en ce début d'été : il ne rencontre pas beaucoup d'anticorps pour stopper sa course…

Ce qui est à retenir, c'est que la situation est très rassurante. Finalement, les plus à risque aujourd'hui sont ceux qui passent un examen ou un concours, toute fatigue pouvant les perturber. Si c'est le cas de votre enfant, appelez sans attendre le centre 15 pour avoir rapidement du Tamifu®. Quand ce médicament est pris dès le premier jour des symptômes, la grippe est généralement asymptomatique le lendemain.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 29 Juin 2009 : 02h00
Source : " Grippe aviaire, comment s'y préparer ? ", Dr Philippe Presles, Editions Luc Jacob Duvernet, 2007.