Fibromyalgie : habitudes de vie

Publié le 09 Octobre 2006 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Reconnue depuis 1992, la fibromyalgie reste une maladie mystérieuse qui touche pourtant plus de 2 millions de Français, préférentiellement des femmes. En l'absence de traitement curatif, le respect de certaines habitudes de vie peut contribuer à améliorer les multiples douleurs quotidiennes des malades.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Fibromyalgie : des douleurs diffuses quotidiennes

Il s'agit d'un syndrome douloureux chronique résultant d'un dérèglement central de la perception douloureuse. En revanche, les causes de la fibromyalgie restent inconnues.

Cette maladie se caractérise par des douleurs diffuses et une grande fatigue générale. Mais elle s'accompagne également d'autres symptômes tout aussi douloureux : migraine, troubles du sommeil, douleurs abdominales, syndrome du côlon irritable, troubles de la mémoire, de la concentration, anxiété, dépression, syndrome des jambes sans repos, sécheresse de la peau, des yeux, sensibilité à la température, intolérance au froid, troubles génitaux et urinaires, sensation de raideur, engourdissement et picotement surtout dans les mains et les pieds, sensibilité et réactions allergiques à certains aliments, médicaments ou allergènes, etc.

Il n'existe pas de traitement curatif de la fibromyalgie. La prise en charge vise essentiellement à en soulager les symptômes. Mais l'adoption de bonnes habitudes de vie peut également contribuer à améliorer le quotidien des malades, comme c'est le cas pour les autres maladies chroniques.

Fibromyalgie et activité physique

Quand on a « mal partout », on tend naturellement à limiter les activités physiques. C'est un tort. Un programme d'exercices physiques contribue à soulager les douleurs. Inversement, inutile de vouloir en faire trop. Il faut planifier des efforts réalistes et les fractionner en fonction des variations des symptômes.

On peut recommander de la marche rapide deux fois par semaine, 30 minutes d'étirements par jour, du yoga et des exercices respiratoires deux à trois par jour.

Fibromyalgie et alimentation

Il est important d'éviter les excitants : thé, café, cola, alcool.

L'alimentation doit être variée et inclure largement des antioxydants, soit beaucoup de fruits et de légumes frais.

Fibromyalgie et sommeil

Le sommeil est fortement perturbé chez les personnes atteintes de fibromyalgie. Quelques règles simples peuvent éviter le recours aux tranquillisants et aux somnifères.

Pour compenser les pertes de sommeil, on peut planifier des siestes brèves d'une quinzaine de minutes et fractionner les efforts. Il est préférable de se coucher à une heure régulière, dans une chambre confortable, calme et où il règne une température modérée. Pas d'alcool ni de dîners gras ou copieux contribuent aussi à améliorer le sommeil.

Fibromyalgie et relaxation

Contre le repli sur soi, les sentiments négatifs et les syndromes dépressifs, il est important de planifier durant la journée des pauses et des périodes de relaxation.

Fibromyalgie : le rôle de l'entourage

Lutter contre l'isolement et l'incompréhension contribue déjà à l'amélioration des symptômes de la fibromyalgie. L'entourage a ici un rôle essentiel à jouer en reconnaissant tout simplement l'existence de cette maladie et ses manifestions. Prendre contact avec une association de patients constitue ici une aide très intéressante.

Association France fibromyalgie, http://www.fibromyalgie-france.org.

Source : Communication du Laboratoire de Rhumatologie Appliquée, septembre 2006.