Essoufflement au moindre effort : faites mesurer votre souffle

Publié le 16 Septembre 2015 par Rédaction E-sante.fr
Durant 3 jours, pneumologues et pharmaciens proposent aux Français de mesurer gratuitement leur souffle, a fortiori en cas d’essoufflement anormal. Objectif : profiter de la 4e édition de la Fête du Souffle pour dépister précocement les maladies respiratoires comme l’asthme et la BPCO, des pathologies qui en l’absence de traitement peuvent entraîner des complications potentiellement mortelles.
PUB

Dépister tôt les malades pulmonaires via une simple mesure du souffle

L’essoufflement au moindre effort n’est pas normal, même si l’on est fumeur ou ex-fumeur (et cracher non plus) : ce symptôme peut révéler une maladie des poumons sous-jacente. Or il existe un examen extrêmement simple pour évaluer la fonction respiratoire : la mesure du souffle qui consiste tout simplement à souffler dans un petit appareil (le spiromètre). Du 16 au 18 septembre, cet examen est proposé gratuitement dans les cabinets de pneumologie et dans les pharmacies partenaires de la Fête du Souffle.

PUB

Où mesurer son souffle près de soi ?

http://fetedusouffle.com/plan-resultats

PUB

Dix raisons de faire mesurer mon souffle

Les maladies respiratoires ont la particularité d’évoluer silencieusement durant de nombreuses années. Les dépister précocement permet d’agir rapidement. Les signes suivants peuvent indiquer une maladie respiratoire chronique :

  • Se sentir rapidement essouffler en montant les escaliers.
  • Travailler dans une ambiance poussiéreuse, au contact de substances toxiques.
  • Avoir l’impression de manquer d’oxygène par moment.
  • Etre âgé de plus de 40 ans.
  • Fumer depuis plus de 10 ans
  • Perdre de l’endurance lors des activités sportives.
  • Toux régulière.
  • Crachats avec mucus.
  • Avoir déjà souffert d’une maladie des poumons.

Un ou plusieurs de ces facteurs justifient de faire mesurer son souffle.

On retiendra, que l’on soit fumeur ou non, ex-fumeur ou pas, un essoufflement non justifié par un effort physique conséquent, une toux régulière et des crachats, doivent amener à consulter son médecin.

Source : La fête du souffle 2015, http://fetedusouffle.com.
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Quel âge ont vos poumons ?

Mesurer son souffle, comment faire ?

La BPCO asphyxie et tue 17.000 Français par an

La BPCO, vous touche de plus en plus mesdames !

BPCO, les Français sont à bout de souffle

Risquez-vous une BPCO (bronchite chronique) ?

Plus d'articles