L’épidémie de gastro-entérite a démarré

© getty

Après la grippe, c’est au tourdela gastro-entérite de franchir le seuil épidémique. D’après les données du Réseau Sentinelles, durant la première semaine de l’année, les cas de diarrhées aiguës ayant conduit à une consultation chez un médecin généraliste ont été de 341 cas/100.000 habitants, au-dessus du seuil épidémique de 284 cas pour 100.000 habitants.

Publicité

Confirmation de l’épidémie de gastro-entérite

Il s’agit de la première semaine de dépassement pour cette saison hivernale.

La moitié des régions sont concernées par ce dépassement du seuil national épidémique.

Les incidences les plus élevées ont été notées en : Aquitaine (743 cas pour 100.000 habitants), Picardie (736), Midi-Pyrénées (639), Languedoc-Roussillon (554), Basse-Normandie (479), Limousin (470), Provence-Alpes-Côte d’Azur (393), Haute-Normandie (375), Bretagne (346), Auvergne (300), Ile-de-France (290), Pays-de-la-Loire (285) et Centre (285).

Publicité
Publicité

Concernant les cas rapportés :

  • L’âge médian était de 32 ans (de 4 mois à 98 ans).
  • Les hommes représentaient 47% des cas.
  • Aucun signe particulier de gravité n’a été rapporté.

Conseils pratiques

  • Pour prévenir la gastro-entérite, lavez-vous les mains aussi souvent que possible.
  • Pour prévenir le risque de déshydratation chez les nourrissons atteints de gastro-entérite, il est impératif de leur donner non pas de l’eau mais des solutés de réhydratation disponibles en vente libre en pharmacie, à proposer très régulièrement et à absorber par petites gorgées.
  • Les enfants plus grands et les adultes pourront se réhydrater avec des soupes et des bouillons bien salés.
PUB
PUB