L'entorse de la cheville

L'entorse correspond à une élongation des ligaments pouvant aller jusqu'à leurs ruptures partielles ou complètes.
PUB

L’entorse de la cheville : fréquente mais pas forcément bénigne

Les entorses de cheville sont l'une des pathologies sportives les plus fréquentes.

Il ne s'agit pourtant jamais d'un accident banal. 90 % sont des entorses du ligament latéral externe de la cheville.

Une entorse de la cheville peut être la conséquence :

  • d'un mauvais échauffement,
  • d'un terrain mal entretenu,
  • d'un matériel inadapté (chaussures)
  • ou d'un problème articulaire préexistant.

Une fracture de la cheville lui est parfois associée. Pour cette raison, il faut au moindre doute faire une radiographie de la cheville.

Trois stades de gravité croissante sont identifiés.

Le premier stade de l’entorse de la cheville

C'est un stade d'élongation ligamentaire.

On retrouve une douleur à la palpation de la malléole externe (partie osseuse externe renflée de la cheville correspondant à l'extrémité inférieure du péroné et sur laquelle s'insère un des faisceaux du ligament externe de la cheville).

En revanche, la cheville est stable et sa mobilisation vers l'intérieur (varus) ne dépasse pas l'angle habituel et physiologique. Il n'y a pas d'œdème ni d'ecchymose. A ce stade, l'entorse de la cheville guérit en deux à trois semaines avec un strapping (contention avec des bandes adhésives), la reprise sportive étant possible à huit jours.

Guide: 

Publié le 25 Avril 2002 | Mis à jour le 01 Décembre 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés