En automne, je garde la forme !

Plus de travail, moins de chaleur et moins de lumière: pour bon nombre d'entre nous, l'automne est synonyme de baisse de forme. Pour éviter d'accumuler la fatigue, voici quelques conseils.
PUB

Quand notre forme est menacée par l'automne

Au moment de l'automne, certaines personnes peuvent développer une véritable dépression liée au manque de lumière. Ce phénomène est d'ailleurs très courant dans les pays nordiques.

Mais en dehors de ces dépressions dites "saisonnières", on observe chez la plupart d'entre nous une légère baisse de forme dès la fin de l'été. Ainsi, 53% des hommes et 70% des femmes seraient ainsi concernés par le "blues automnal". Un phénomène normal mais qu'il est possible de vivre plus sereinement en adaptant quelque peu son mode de vie.

PUB
PUB

De bonnes nuits pour garder la forme !

En automne, les jours commencent à raccourcir perturbant notre horloge biologique qui gère le rythme veille/sommeil. Et se lever lorsqu'il fait encore noir n'est pas ce que l'on a trouvé de mieux pour se doper le moral. Essayez de rendre ce moment plus agréable en optant par exemple pour un simulateur d'aube, ou en vous réveillant au son de votre musique préférée.

Le soir, privilégiez les activités calmes (lecture, bain tiède...) et allez vous coucher dès que le besoin s'en fait sentir (bâillement, picotements des yeux, baisse de concentration...).

Même s'il fait plus froid la nuit, évitez de laisser le chauffage dans la chambre : très asséchant, il risque de perturber votre sommeil et de rendre votre réveil plus difficile (gorge et peau sèches). Une couverture supplémentaire sera généralement une meilleure solution.

Publié par Julie Luong, journaliste santé le Lundi 26 Octobre 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 01 Septembre 2016 : 12h26