Efficacité prouvée des services téléphoniques d'aide à l'arrêt du tabac

L'efficacité des lignes téléphoniques d'aide à l'arrêt du tabac vient d'être prouvé. Ce service double les chances de sevrage à un an. Nous avons interrogé Philippe Lamoureux, Directeur Général de l'INPES*. Il nous dévoile l'accompagnement proposé par " Tabac Info Services " aux fumeurs.
PUB

e-sante : Une étude vient de démontrer l'utilité des lignes téléphoniques d'aide au sevrage tabagique (1). Que vous inspire cette publication ?

Philippe Lamoureux : C'est un travail très brillant qui fait désormais référence dans le monde de l'évaluation des lignes téléphoniques d'aide à l'arrêt du tabac. C'est la première fois qu'une équipe est parvenue à mettre en place une étude avec groupe de contrôle, sans pénaliser le moindre fumeur dans la qualité du service offert, et ce grâce à un protocole inédit. C'est une grande première !La California Smokers Helpline, le service téléphonique étudié (1), bénéficie de moyens considérables et il n'est pas étonnant qu'elle obtienne de tels taux d´abstinence**. Elle fait partie des modèles dont nous nous sommes inspirés pour Tabac Info Service.

PUB
PUB

e-sante : Cette publication montre l'importance d'un rôle " proactif " des conseillers dans un processus d'accompagnement au sevrage. Est-ce envisageable avec une ligne comme " Tabac Info Services " ?

Philippe Lamoureux : C'est déjà ce que nous offrons aux fumeurs, et ce depuis plus d'un an ! L'accompagnement que nous proposons par téléphone se fait en plusieurs temps : d'abord, le tabacologue aide la personne à faire le point sur son expérience du sevrage, sa motivation, ses craintes, son degré de dépendance. Ils établissent ensemble des stratégies pour faire face au manque, en tenant compte des spécificités de la personne. C'est ensuite seulement qu'ils décident d'une date à laquelle le tabacologue va rappeler la personne pour la soutenir, parler des difficultés rencontrées dans cette nouvelle vie sans tabac et ainsi prévenir une rechute éventuelle. Il a été prouvé que le seul fait de rappeler le fumeur pour le soutenir dans sa démarche double les chances de sevrage à un an. C'est une intervention relativement peu coûteuse et très efficace.Une étude (3) récente a pu démontrer que près de 70% des appelants s'étaient sentis aidés dans leur démarche d'arrêt et avaient vu leur motivation se renforcer grâce à l'intervention des tabacologues.

Publié le 05 Février 2003
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Zhu S.
Voir + de sources
H. et coll., Evidence of real world effectiveness of a telephone quitline for smokers. N. Engl. J. Med., 347 : 1087- 1109, 2002. Owen L., Impact of a telephone helpline for smokers who called during a mass media campaign. Tobacco Control, 148-154, 2000.