Eczéma : le point sur les 3 formes existantes

© Istock

Une peau rouge, qui démange et qui tiraille. Ce sont les symptômes de l'eczéma. Mais derrière ce terme générique se cachent trois formes de la maladie, qui ont chacune leurs particularités.

PUB

C'est la deuxième maladie de peau en France, après l'acné. Et pourtant, l'eczéma souffre d'un déficit de connaissance. Ça n'est pas faute d'être répandu : il touche environ 2.5 millions de Français.

Mais le terme d'eczéma ne rend pas justice à ces patients. Il en existe, en fait, trois formes bien distinctes et la gravité des syndromes varie fortement d'un patient à l'autre. Faisons le point, à l'occasion de la Journée nationale de l'eczéma, organisée le 9 juin prochain par l'Association Française de l'Eczéma.

L'eczéma atopique

Conséquence d'une anomalie de la peau, l'eczéma atopique – aussi appelé dermatite atopique – se caractéristique par une peau sèche toute l'année. L'épiderme réagit de façon excessive à toute agression extérieure, donnant lieu à des lésions inflammatoires rouges qui peuvent démanger.

PUB
PUB

Cette réponse est due à l'expression d'immunoglobulines E, comme dans le cas d'une allergie. En effet, la peau est perméable à différents allergènes, comme les acariens, les pollens ou encore certains aliments.

Une extrême douceur est donc nécessaire. Les patient.e.s se voient conseiller certains produits d'hygiène corporelle. Il est notamment recommandé d'éviter les produits trop corrosifs, mais aussi la chaleur et le tabac.

L'eczéma des mains

S'il peut se manifester sur tout le corps, il arrive que l'eczéma se limite seulement aux mains. Alternent alors des phases de poussées – avec une peau rouge et des démangeaisons – et des phases asymptomatiques. Cette forme touche surtout les femmes d'âge adulte.

Les symptômes de l'eczéma des mains sont pour le moins variables. Ils sont aggravés – voire déclenchés – par des produits agressifs, comme les détergents ménagers ou certains produits d'usage professionnel.

Le port de gants est donc vivement conseillé afin d'éviter de déclencher une réaction inflammatoire. Mieux vaut, également, éviter les produits trop agressifs et des lavages trop fréquents qui fragilisent encore plus l'épiderme.

L'eczéma de contact

Réaction allergique par excellence, l'eczéma de contact ne se produit – comme son nom l'indique – lorsque la peau est exposée à des "allergènes de contact" (nickel, formaldéhyde, etc). Après une phase de sensibilisation, l'épiderme répond en provoquant des lésions cutanées, des vésicules et des croûtes.

Plus fréquente chez l'adulte, cette forme d'eczéma peut se produire pour des raisons très banales. Une allergie au nickel, par exemple, se traduira par des lésions au port d'un bijou bon marché ou d'une boucle de ceinture.

La bonne démarche consiste donc à identifier l'allergène et à l'éviter dans la mesure du possible. En milieu professionnel, une reconversion est à envisager. L'hygiène de vie doit également s'adapter, car la peau devient très sensible aux irritations.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés