Don du sperme : l'anonymat est-il souhaitable ?

Parfois, lorsqu'un couple infertile désire un enfant, la solution proposée par les médecins est l'insémination artificielle avec sperme de donneur. Il ne s'agit plus de traiter une stérilité, mais de la contourner en faisant intervenir un tiers. On a longtemps considéré que l'anonymat du don (toujours associé à la gratuité obligatoire en France) était indispensable.
Sommaire

Pourquoi l'anonymat serait-il indispensable ?

Avec l'anonymat, on pensait augmenter le nombre de volontaires, car on estimait que le fait de rester anonyme permettait à certains hommes de pratiquer ce don de sperme sans craindre l'intrusion éventuelle d'un enfant dans leur vie par la suite. Il s'agissait aussi de ne pas faire intervenir le donneur dans la vie de la famille qui souhaitait cet enfant. Il y a encore certainement d'autres raisons comme le désir de faire « comme si » cet enfant à naître était vraiment l'enfant biologique du couple, comme si l'on voulait gommer, oublier ce don.Pourtant, depuis quelques années, des voix s'élèvent contre cet anonymat et des enfants conçus par don de sperme commencent à réclamer des comptes. De quel droit leur cacherait-on l'identité de leur père biologique ? Cet anonymat n'est-il pas fait au bénéfice du donneur et des parents, sans penser à l'équilibre de l'enfant ?

Quels sont les arguments en faveur de l'ouverture du secret du don ?

Voici donc, d'après une intervention du Dr Roegiers (pédopsychiatre), les arguments avancés pour l'ouverture du secret du don de sperme. La position de l'anonymat est donc remise en question, tout comme elle l'a été pour l'accouchement sous X auparavant

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :