Dix ans après la loi Evin : l'heure du bilan !

La loi Evin, en date du 10 janvier 1991, a permis une considérable amélioration en matière de lutte contre les dépendances en France. Des millions de français ont pris conscience des dramatiques conséquences sur la santé de la consommation abusive d'alcool et de tabac. Des dizaines de milliers de décès sont ainsi évités chaque année.
PUB

La loi Evin contre le tabagisme :

Comportements, mentalités et connaissances sur la nocivité du tabac ont évolué grâce à cette loi avec notamment l'interdiction de la publicité, la hausse des prix et le respect des non-fumeurs dans les lieux publics. Une baisse de la consommation de 11% a effectivement été enregistrée entre 1991 et 1997. Mais à partir de 1999, face à la stagnation, le gouvernement a du renforcer sa lutte en facilitant l'accès au sevrage tabagique, en lançant des programmes de prévention dans les écoles et les hôpitaux et de formation des professionnels de santé. Le public vulnérable, comme les femmes enceintes, a également été ciblé.

PUB
PUB

La loi Evin contre l'alcool :

Le bilan est beaucoup moins bon malgré l'encadrement juridique de la publicité, la plus grande protection des mineurs, la meilleure information des consommateurs notamment à l'aide de messages sanitaires obligatoires et une modification de la loi au cours de ces dix années. Même si on estime une baisse de la consommation annuelle, la France reste un des trois pays européens les plus consommateur d'alcool ! Les Français ont réduit leur consommation de vin, mais au profit des spiritueux et de la bière. Ils ont également déplacé leur consommation en fin de semaine avec hélas des ivresses répétitives.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 15 Janvier 2001 : 01h00
Source : Communiqué de presse, Bilan des 10 ans de la loi EVIN. Ministère de l'Emploi et de la Solidarité, 10 janvier 2001.